×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Le ministère de la Santé sous le feu de la critique

Par L'Economiste | Edition N°:5850 Le 24/09/2020 | Partager

Notre éditorial du lundi 21 septembre sur la confrontation tant attendue entre le ministre de la Santé et les députés a fait réagir bon nombre de nos lecteurs. Comme les élus, beaucoup dénoncent les décisions «contradictoires» du ministère, mais également la gestion «chaotique» de certains hôpitaux, l’exclusion d’une grande partie du corps médical privé… (cf.  notre édito du 21/09/2020)

■ Un gouvernement en manque cruel de compétences
Le gouvernement actuel n'est clairement pas assez compétent… Pour les prochaines élections, il devrait y avoir un concours, voire même des stages de formation pour pouvoir accéder aux postes de décisions, et les exercer avec un tant soit peu de dignité.
T.Z.

■ Des décisions injustes et incohérentes
Ces questions posées par nos élus demeureront encore longtemps sans réponse… Les décisions du ministère de la Santé semblent particulièrement injustes et arbitraires, tout comme celles du ministère de l’Education nationale. En fin de compte, le pauvre citoyen est forcé de payer la facture de sa poche avec des effets directs sur sa santé. La majorité est au bord du gouffre et sans le sou.
S.S.

                                                                                        

Le tramway vandalisé, encore…

tramway-050.jpg

Et un énième acte de vandalisme contre le tramway de Casablanca. Vendredi dernier, un individu a jeté une pierre contre la rame qui circulait entre les stations Hay Mohammadi et Achouhada. Résultat des courses? Plusieurs passagers grièvement blessés. Nos lecteurs réagissent à chaud…(cf.  notre article du 18/09/2020)

■ Des actes qui nous tirent vers le bas
Il faut punir lourdement ce criminel pour stopper ces actes de vandalisme inacceptables. Le Maroc ne pourra jamais avancer en termes de développement économique et social avec des énergumènes de ce type qui tirent le pays vers le bas.
B.KI.

■ Sanctionner lourdement
Ces voyous portent atteinte à l’intégrité physique de nos concitoyens. Pour les punir, il faudrait leur infliger un traitement sévère. S’ils se croient tout permis, il est encore temps de les mater!
B.D.

                                                                                        

«Guerre» contre l’alcool dans les restaurants

La récente campagne des autorités locales qui a sévèrement sanctionné plusieurs dizaines de restaurants du Royaume pour non respect des règles sanitaires anti-Covid a provoqué un tollé auprès de nos lecteurs. Certains de ces établissements se sont vu retirer définitivement ou provisoirement leur licence d’alcool. (cf.  notre article du 14/09/2020)

■ Les salariés premiers touchés
Etant de nationalité suisse et travaillant à Casablanca, je suis vraiment choqué par la politique répressive qui frappe actuellement le pays. Ces contrôles incessants auront très certainement de lourdes répercussions sur les nombreux employés de ces établissements, et beaucoup de ces derniers ne survivront pas à la crise. Or, nous savons tous pertinemment que c’est la vente d’alcool qui permet à ces restaurants de rémunérer leurs employés. N’y avait-il pas d’autres moyens de procéder?
C.L.

■ Tout un monde de tricherie
Les récentes opérations de contrôle menées sur ces établissements ont permis de dévoiler tout un monde de tricherie et de non respect des lois ainsi que des consommateurs.
Y.A.

                                                                                        

Semi-confinement à Casablanca: L’Etat joue les prolongations

casa-confinement-050.jpg

Et deux semaines de plus pour Casablanca! Le semi-confinement du poumon économique du Royaume a récemment été prolongé de deux semaines supplémentaires. Une action qui ne semble pas suffisante pour certains lecteurs… (cf. notre article du 18/09/2020)
 
■ Décourager les récidivistes
 Pour venir à bout du Covid, notre gouvernement doit punir les hors la loi à coup d’amendes salées, voire même d’emprisonnement s'il le faut. Il faut que l’Etat donne l’exemple à ce niveau et décourage les récidivistes… Continuer à jouer les prolongations ne fera que nuire à l’économie du pays.
 B.N.
■ Assister et sensibiliser la population
Punir les récidivistes me semble tout à fait inapproprié et inutile! Les Marocains sont en fait victimes de leur ignorance et d’un manque flagrant d’éducation. Ils ont été négligés par un système ne profitant qu’à une faible couche de la population, et laissant dans l’oubli la grande majorité, qui baigne alors dans l’an alphabétisme le plus total… Il faut donc tout au contraire les assister comme il se doit, et les sensibiliser aux mesures à suivre, afin qu’ils se plient aux règles par leur propre volonté.
I.S.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc