×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Casa-Tram: Nouveaux marchés pour les lignes 3 et 4

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5828 Le 25/08/2020 | Partager
Fourniture et pose de mobilier des stations, alimentation électrique, signalisation…
Les travaux de déviation de réseaux devraient s’achever en octobre prochain
La phase décisive de construction des plateformes devra suivre

Les futures lignes 3 et 4 du tramway de Casablanca franchissent de nouvelles étapes en septembre prochain. Alors que les travaux de déviation de réseaux touchent à leur fin, plusieurs marchés, dont la signalétique, pose de mobilier des stations et alimentation électrique, devront être attribués le mois prochain.

Conformément au planning initial, la phase déterminante de déviation des réseaux (Lydec et télécoms) devra prendre fin en octobre prochain. Il s’agit en principe de l’étape qui prend le plus de temps avant le démarrage des travaux sur la plateforme à proprement dit. Les 2 lignes totalisent 28 km de voie double et un centre de maintenance et remisage (Hantate à Sidi Othmane). Les lignes T3 et T4 se croisent en deux points géographiques, et croisent également les lignes 1 et 2.

reseau-casa-tram-028.jpg

Parmi ces marchés dont l’attribution est imminente, figure celui de la signalisation ferroviaire, estimé à plus de 108 millions de DH. En effet, Casa-Transport procédera à l’ouverture des plis le 29 septembre prochain. La signalisation ferroviaire a pour objectif d’assurer la sécurité de la circulation des rames. Normalement, un tramway circule en «conduite à vue». La sécurité dépend donc de la vigilance des conducteurs et de l’application des consignes d’exploitation.

Un conducteur de tramway doit adapter la vitesse de sa rame, compte tenu de la partie de voie libre en vue, de manière à pouvoir s’arrêter devant tout obstacle et maintenir, en toute circonstance, une distance minimale avec le tramway qui le précède. Dans certaines zones, la conduite à vue se révèle insuffisante pour éviter tout accident, compte tenu des différents mouvements possibles.

À cet effet, dans les zones de manoeuvre complexes comportant un ou plusieurs appareils de voie, telles que les voies de raccordement et les terminus, une signalisation de type ferroviaire est mise en place pour gérer les circulations de tramways et éviter le risque de collision ou de déraillement, du fait d’un mouvement d’aiguillage au cours du passage d’un tram.

Le maillage du réseau, ainsi que la nécessité de connecter les lignes entre elles pour des raisons de service ou d’injection/retrait du réseau, impliquent la création de 11 zones de manoeuvre. La fourniture et pose de mobilier des stations constituent le second marché qui sera attribué mi-septembre. Son coût est estimé à 105 millions de DH.
La SDL Casa-Transport est désormais  bien rodée à l’exercice, puisqu’elle a déjà supervisé la réalisation des lignes 1 et 2.

Pour rappel, les lignes 3 et 4 nécessiteront un investissement de 7 milliards de DH, financés conjointement par le Fonds d'appui aux réformes du transport urbain et interurbain (FART), la Commune urbaine de Casablanca et la Région Casa-Settat.

Les deux lignes seront réalisées simultanément selon un calendrier commun et leur mise en service est programmée en 2022. A l’horizon 2020, le réseau TCSP (transport en commun en site propre) comptera en tout 6 lignes dont 4 en mode tramway et 2 en mode bus à haut niveau de service (BHNS).

In fine, Casablanca sera dotée de 100 km de réseau TCSP diminuant de 15% les émissions des polluants de l’air dans les zones d’influence desservies. Ce réseau va desservir un couloir direct de près de 2 millions d’habitants.

43 stations sur les 2 lignes

SUR la ligne 3, il est prévu 20 stations implantées en quais axiaux ou latéraux, 9 sous-stations, 3 locaux d’exploitations et 7 locaux de signalisation ferroviaire. Cinq places seront réaménagées le long des 2 trajectoires (Casa-Port, Zellaqa, Victoire, Palais Royal et place El Allam-El Harti). D’une longueur de 13.450 mètres, la ligne 3 reliera Casa-Port au futur CDMR (centre de maintenance et de remisage) Hantate (voir l’itinéraire précis sur la carte). Quant à la ligne 4, elle comptera 23 stations implantées en quais axiaux ou latéraux, 11 sous-stations, 4 locaux d’exploitations et 4 locaux de signalisation ferroviaire. Trois places seront réaménagées, à savoir Liberté, Victoire (en commun avec la ligne 3) et El Allam-El Harti (en commun avec la ligne 3). Le futur terminus sera implanté au-delà du carrefour Oqba Ibnou Nafii/Abdelkader Essahraoui. D’une longueur de 14.300 m, la future ligne 4 débute au niveau de la Mosquée Hassan II jusqu’à la station Mohamed Erradi.

Aziza EL AFFAS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc