×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5816 Le 04/08/2020 | Partager

■ Un chat s'évade d’une prison!
Un chat intercepté dans la principale prison du Sri Lanka en tentant d'y introduire de la drogue et des cartes SIM s'est échappé de l'établissement pénitentiaire, ont rapporté lundi la police et la presse locales. Le félin a été capturé samedi à la prison de haute sécurité Welikada de la capitale Colombo, a indiqué un responsable policier. Un sachet en plastique attaché à son cou contenait près de deux grammes d'héroïne, deux cartes SIM et une carte mémoire. D'après le journal Aruna, le petit trafiquant s'est évadé dimanche de la pièce de la prison où il était retenu. Les autorités pénitentiaires n'ont pas fait de commentaire dans l'immédiat. 
La prison a détecté ces dernières semaines un nombre croissant de jets de sachets de drogue, de téléphones portables et de chargeurs de téléphone par-dessus les murs de l'établissement à destination des détenus. 
La police sri-lankaise a saisi la semaine dernière un aigle soupçonné d'être utilisé par des trafiquants de drogue pour distribuer des narcotiques dans une banlieue de Colombo. 
La drogue est un fléau sociétal majeur au Sri Lanka. Des agents chargés de la lutte contre ces substances illégales ont été accusés d'avoir revendu aux trafiquants des drogues confisquées par les forces de l'ordre.

■ Il sort son arme et tire pour non-respect de distanciation sociale
Un homme de Floride a été arrêté pour avoir utilisé son arme lundi dans le hall d'un hôtel de Miami Beach, où il s'est emporté contre une mère et son fils qui ne respectaient pas suffisamment à son goût les recommandations sanitaires de distanciation sociale. «Vous devez partir. Vous ne vous tenez pas à distance», a dit dans un premier temps Douglas Marks aux deux clients de l'établissement, selon le rapport de la police de la ville touristique du sud-est des Etats-Unis, consulté mercredi par l'AFP. La femme, Verónica Pena, et son fils, des touristes venus de l'Etat du Nouveau-Mexique, ont ignoré ses remarques et se sont assis sur un canapé en lui tournant le dos. «Laissez-moi m'occuper d’eux. Il y a deux personnes qui ne suivent pas les recommandations», a ensuite dit M. Marks, 29 ans, selon la mère de famille. Plusieurs coups de feu ont alors retenti dans le hall de l'hôtel, sans faire de blessés. M. Marks a affirmé à la police qu'il pensait être suivi, qu'il avait demandé à la réception d'appeler les secours et qu'il avait tiré, à quatre reprises, en guise d'«avertissement». Il a été arrêté pour voie de fait grave avec arme mortelle et pour usage d'une arme en public, entre autres chefs d'accusation. Ce nouvel incident trahit le climat de tension actuel en Floride, l'un des épicentres américains de la pandémie de Covid-19, où un habitant sur 50 a été contaminé. 
Un autre homme a été arrêté la semaine dernière dans le «Sunshine State» pour avoir braqué son pistolet sur une personne qui lui demandait de bien vouloir porter un masque dans un supermarché Walmart.

 

 

 

 

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc