×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

L’aéroport Fès-Saïss prêt à reprendre son trafic

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5785 Le 18/06/2020 | Partager
Il s’est mis aux conditions sanitaires OMS et OACI
Caméras thermiques, gels désinfectants, plexiglas…
Equipes médicales et ambulances mises à disposition

Fermé depuis trois mois, l’aéroport Fès-Saïss est sur le point de reprendre son activité. «Nous avons tout mis en œuvre pour accueillir de nouveau les passagers en toute sérénité et dans le plus grand respect des mesures sanitaires», affirme Noureddine Laghni, directeur de l’aéroport.

laeroport-fes-saiss-085.jpg

L’aéroport Fès-Saïss a adapté ses procédures d’exploitation aux contraintes liées à la gestion de la situation pandémique pour préserver la sécurité des voyageurs. Caméras thermiques, désinfection permanente et contrôle sont de mise (Ph. YSA)

D’une capacité de 2,5 millions de passagers, cette plateforme a dépassé 1,2 million de voyageurs en 2019. S’il n’y avait pas le Covid-19, elle aurait franchi un nouveau cap en 2020. Or, à cause de cette épidémie, l’aéroport est à l’arrêt depuis mars. En revanche, il reprendra incessamment son trafic, de manière graduelle et progressive. Ainsi, plusieurs mesures axées sur la gestion des risques sanitaires, la protection du personnel et des voyageurs, ont été mises en place.

«Le but étant de restaurer la confiance de chacun et accompagner la reprise dans les meilleures conditions», rassure Laghni. Selon lui, «le dispositif préventif et sanitaire de l’ONDA n’a rien laissé au hasard». Des caméras thermiques dernier cri, des circuits tracés et des procédures d’exploitation adaptées aux contraintes liées à la gestion de la situation pandémique sont mises en services. La direction de l’aéroport a mis en place des mesures strictes pour le maintien de la distanciation sociale au niveau de tous les espaces d’accueil des passagers, constate L’Economiste. Le renforcement des opérations de nettoyage et de désinfection intensive des installations du terminal et la diffusion de messages de sensibilisation ne sont pas en reste.

«Nous avons préparé notre plateforme pour qu’elle puisse gérer le trafic des passagers selon les recommandations de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en ce qui concerne la distanciation sociale entre les voyageurs ou le personnel travaillant dans l’aéroport et les mesures de sécurité et d’hygiène, matérialisées à travers des messages sonores ou l’affichage sur les écrans ont été mis en œuvre», explique le responsable de l’aéroport.

Côté équipements, la plateforme s’est dotée de caméras thermiques de la marque «@lhua» qui détectent et mémorisent les températures des passagers. «Ces caméras permettent une reconnaissance faciale et alertent en cas d’anomalie… Elles peuvent contrôler plusieurs passagers en même temps et repérer tout malade suspect», explique-t-on. Outre les caméras, un dispositif sonore est mis en œuvre systématiquement pour rappeler les mesures barrières à la propagation du Covid-19. En matière de sécurité, l’aéroport de Fès-Saïss s’est équipé également d’appareil de détection d’explosifs, drogue, scanners corporels…

«Ceci, afin d’assurer un contrôle strict à tous les niveaux», soulignent les responsables de la plateforme. Par ailleurs, des bornes de gel hydroalcoolique sont installées un peu partout, et les agents de nettoyage et de désinfection sont mobilisés en permanence.

laeroport-fes-saiss-2-085.jpg

Parmi les mesures figurent la mise en place de séparations physiques ou de plaques en plexiglas aux endroits fixes, où existe une interaction humaine, avec les passagers: comptoirs d’enregistrement, comptoirs d’information, salles d’embarquement et postes aux frontières (Départ et Arrivée) (Ph. YSA)

A l’arrivée, comme au départ, les mesures sanitaires sont déployées pour la sécurité des passagers mais aussi pour celle du personnel de l’ONDA, DGSN, Douane, et Gendarmerie royale. «Nous avons également des équipes médicales et des ambulances sont prêtes à intervenir». Pour garantir une distanciation sociale, les couloirs passagers sont marqués. Des vitres en plexiglas sont installées dans les comptoirs d’enregistrement, ceux du contrôle des frontières, ainsi qu’au niveau de l’embarquement.

Signalons enfin que le renforcement des services nationaux de contrôle sanitaires aux frontières est une priorité. Il s’agit là d’une mission essentielle de surveillance vigilante en matière de voyages et de transports internationaux, parce que les gens peuvent voyager librement à travers les frontières des Etats, «le virus le peut aussi». Cette mission est revalorisée à sa juste valeur, au même titre des autres missions sécuritaires. Et ce, en prenant en considération les spécificités de chaque point d’entrée. Pour ce dernier volet, la restriction de l’accès à l’aéroport aux seuls employés et passagers (sans accompagnateurs ni attendants), figure parmi les principales dispositions prises par l’ONDA.

Aucune date n’est donnée

En préparation à la reprise des vols, l’ONDA a mis en place le plan de reprise des aéroports du Maroc. «Ce plan de reprise basé sur la gestion des risques, issu des recommandations de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et des «guidelines du Conseil international des aéroports (ACI), a comme priorité absolue de protéger les passagers, le personnel et tout usager des aéroports, de restaurer la confiance de chacun et d’accompagner la reprise dans les meilleures conditions», explique-t-on. Ainsi, l’expérience passager intègre désormais une nouvelle dimension, celle d’assurer un accueil sain et rassurant et un parcours «healthy» dans les aéroports et ce, à travers un dispositif réadaptant les processus et les process de gestion aéroportuaire. Et bien que tout cet arsenal sécuritaire et sanitaire soit  finalisé, aucune date n’est encore fixée pour la reprise.

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc