×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Confiner, déconfiner … tous perdus!

Par L'Economiste | Edition N°:5780 Le 11/06/2020 | Partager
deconfinement-080.jpg

■ Nous devons saluer la décision salutaire de privilégier la santé du citoyen sur l’économique. Une décision relayée par les responsables de l'administration avec beaucoup de doigté, de fermeté, de dévouement et de sentiment de bon parent envers la population. L’adhésion était totale (à quelques exceptions). Certaines décisions relevant des volets économique, financier et sanitaire ont rendu les Marocains fiers de leur patrie. Il va falloir préserver cette unité, et accepter les décisions des autorités publiques. A mon avis, un déconfinement avec obligation de port de masque et de distanciation sociale serait profitable à tous.        
  S.A.

■  Il ne faut pas confondre état d’urgence sanitaire et confinement. Il faut obligatoirement être dans un état d'urgence sanitaire pour appliquer une politique de déconfinement ou un confinement allégé, autrement avec un retour à la normale, où chacun fait ce qu'il veut, portera préjudice à la nation et aux efforts accomplis.
A.D.

■  Le plus grand problème à venir de la multiplication des cas de covid-19 sera le transport. Surtout les avions  et les trains qui comportent des climatiseurs et des aérations à circuits fermés                               
   R.G.

■ Le Sud n'est pas très touché, alors pourquoi ne pas déconfiner cette zone pour que les gens puissent aller travailler et contribuer à la reprise et la relance de l’économie. Plus le temps passe, plus il sera difficile de faire redémarrer l'ensemble de notre secteur et alléger nos finances.  Nous sommes en pleine récession, le gouvernement doit impérativement procéder au déconfinement de certaines régions, c'est la meilleure stratégie et j'en suis convaincu. Si 30% de la population travaille, c'est mieux que rien.   
 T.A.

■ Il est temps d'amorcer un déconfinement progressif, nous sommes déjà bien en retard. Le plan de la reprise aurait du être exposé en détail par la presse il y a au moins deux semaines. Mais, rien n'a été fait ! Nous avons une absence de communication sur ce point alors que l'opération du déconfinement est la plus complexe. Il faut faire participer les institutions nationales telles que la CGEM, les fédérations sectorielles, les syndicats etc... afin de réussir cette mission.
A.O.

                                                                    

 Déconfinement: Détails du dispositif pour les administrations

■ Oui à la dématérialisation
La dématérialisation des services n’est pas seulement utile à la situation actuelle du coronavirus, elle est un remède à tous les maux dont souffre l’administration.
Elle allège des déplacements et des heures d’attentes. De même, elle favorise les bons rendements puisque les systèmes électroniques ne se fatiguent pas et nous pouvons accéder à ces services même en dehors des heures de travail.
En outre, la dématérialisation permet de mettre fin au pouvoir discrétionnaire qui a été objet de nombreuses critiques et de procès judiciaires. Ce qui permet d’éviter les multiples dérives de l’administration telle que la corruption, le favoritisme, la falsification et l’irresponsabilité. En conclusion, la dématérialisation des services donnera une relance aux services administratifs et au développement économique.
B.O.

Marché des masques: Le grand déballage

■ L’exploit marocain!
Au début du mois de mai, nous avons vécu une véritable guerre des masques, au niveau mondial. La France qui cherchait des masques désespérément, des détournements de cargaison de masques par les Américains. Mais au Maroc les masques ont finalement pu être à la disposition des citoyens quelques jours après la décision du port obligatoire du masque, et ce à des prix défiant toute concurrence. Notre pays a pu réaliser cet exploit en un laps de temps très court, alors que des pays développés faisaient la queue pour s’approvisionner auprès des Chinois. Cela me donne confiance en notre développement futur. Nous avons la capacité nécessaire et suffisante pour relancer l’économie. Nous devons seulement fonder un Etat de droit, basé sur l’égalité des chances, doté d’un système judiciaire indépendant et équitable, d’une fiscalité basée sur des dispositions justes, et de remettre à jour le système sanitaire et éducatif. Avec tous ces leviers réunis, nous ferons un très grand saut vers le développement .
B.U.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc