×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Guy Bedos, un drôle de pamphlétaire

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5772 Le 01/06/2020 | Partager
L’humoriste est décédé jeudi 28 mai
L’éternel rebelle traînera toute sa vie une réputation de révolté
guy-bedos-072.jpg
Malgré son âge avancé, Guy Bedos restera fidèle à son idéologie de gauche sans pour autant épargner les politiques de son camp (Ph. AFP)

«Il était beau, il était drôle, il était libre et courageux. Comme je suis fier de t’avoir eu comme père. Embrasse Desproges et Dabadie, vu que vous êtes tous au paradis» C’est le vibrant hommage d’un fils à son père. L’acteur et metteur en scène Nicolas Bedos annonçait, jeudi 28 mai, le décès, à l’âge de 85 ans, de l’immense humoriste Guy Bedos, son père. Bedos aura été l’un des grands maîtres de l’humour à la française, à l’instar d’un Pierre Desproges, d’un Raymond Devos ou d’un Coluche.

Né le 15 juin 1934, à Alger, qu’il quittera à l’âge de 16 ans, il en gardera un souvenir douloureux de misère affective, mais restera toute sa vie attaché à ce pays. Entre un  beau-père, raciste et antisémite, et une mère, pétainiste, tous deux violents, il développera très tôt une conscience politique humaniste qui le placera à gauche toute sa vie durant.

L’homme étiqueté en tant qu’éternel rebelle, traîne cette réputation de révolté, et gardera pendant très longtemps les séquelles de ses traumatismes d’enfance: «Je n’ai été guéri de ce cancer mental, de ce penchant suicidaire qu’à la naissance de mes enfants», dit-il dans le très beau documentaire Guy Bedos, «Un rire de résistance», réalisé par Dominique Gros en 2009. La résistance sera d’ailleurs la marque de fabrique de ce «stand-upeur» avant l’heure.

Le pamphlétaire remplit les salles mais se voit interdire certaines émissions de télévision et de radio. Ce grand angoissé, aux cheveux devenus blancs avec les ans et aux yeux noisettes et espiègles, adorait aussi jouer les éditorialistes, s’en prenant aux hommes de pouvoir. 

Ses gibiers de choix étaient la famille Le Pen, mais aussi Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé, Nadine Morano (qui le poursuivit pour diffamation mais perdit son procès en 2015). Il  réservait également ses piques les plus virulentes à son  propre camp, en s’attaquant à François Hollande et Manuel Valls.

Aux côtés de Gisèle Halimi (marraine de son fils Nicolas) et de Simone Signoret, il est toujours prompt à pétitionner ou à manifester pour défendre les droits de l’homme. Car le défenseur des sans-papiers (il manifestait encore en faveur des migrants de Calais à 80 ans et soutient l’association Droit au logement se proclamait de la «gauche couscous» et canardait avec virulence «la gauche caviar» en précisant: « je ne peux pas être déçu par la droite, vu que la droite, je m’en tape. Il n’y a que la gauche pour me décevoir». 

Guy Bedos se fait connaître avec ses sketchs en compagnie de Sophie Daumier, sa compagne d’alors, notamment «La Drague», ou encore l’inénarrable «Vacances à Marrakech». Quatorze ans durant, avec la comédienne, ils interprètent de nombreux sketches à succès écrits notamment par  son ami Jean-Loup Dabadie lui aussi, récemment décédé.  Il mettra un terme à une quarantaine d’années de carrière de «one man show» en décembre 2013 à l’Olympia, devant une salle comble.

Présentant son  ultime spectacle, la «der des der». Il ne quittera pas pour autant les planches. Il jouera dans plusieurs pièces de théâtre et fera quelques incursions très réussies dans le cinéma, notamment avec «Un éléphant ça trompe énormément»  et sa suite «Nous irons tous au paradis»  d’Yves Robert respectivement en 1976 et 1977.

A.Bo

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc