×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Confinement prolongé de 3 semaines

Par L'Economiste | Edition N°:5766 Le 21/05/2020 | Partager

■ Décision bâclée
Qui sont les soi disant experts derrière cette regrettable décision de prolongation. Ont-ils au moins pris en considération les nombreux foyers touchés de plein fouet par la crise économique et sanitaire induite par le confinement
C.A.

■ Incompréhension
Personne ne s’y retrouve. J’espère qu’ils ont raison parce qu’économiquement, nous ne pouvons plus tenir surtout dans certains secteurs qui agonisent.
M.E.

■ Effondrement
Tout le monde est en train de déconfiner progressivement avec des nombres de contaminations et de morts nettement plus faible qu’au Maroc (merci à l’Etat, aux médecins et aux concitoyens). Ce qui est certain, c’est que plus on confine, plus le système économique et l’équilibre social, déjà faibles, risquent l’effondrement ... Je ne comprends pas cette décision
M.N.  

■ Transparence?
El OtHmani nous a parlé dans son dernier show de scenarii... Mais où sont-ils ? Pourquoi à chaque fois c'est aux Marocains d'encaisser ce manque de visibilité et d'incompétence? A ce point le Marocain est réductible? Le ministre de la Santé n'a-t-il pas d'autres solutions? Les citoyens ont épuisé leur patience et n'en peuvent plus, de cette «prise d'otage» qui devient de plus en plus stupide et ridicule à l'international.  
F.H.

                                                                     

Fès: L’école privée Le Robert annonce sa fermeture pour la rentrée 2020/2021

■ Les maux du secteur de l’éducation
Le secteur est en deuxième ligne durant cette crise. Il lui est impossible de baisser le rideau et opter pour les mesures de chômage technique. Travail 7/7j, horaires indécents et adaptation "forcée",les écoles n'ont pas eu le choix. D’un autre côté, une bataille fait rage, celle des impayés, à laquelle il faut rajouter une charge médiatique sans précédent. Les premières faillites ont commencé.
Les 1ers licenciements aussi dans un secteur qui a embauché 140.000 salariés avec un niveau licence minimum. D’autre part, concernant le niveau des enfants à la sortie de l'école. La plupart de ceux capables de lire cet article ont des enfants inscrits dans le privé ou en sont eux même issus. Le secteur a connu ces dernières années des investissements de la part d'entrepreneur n'ayant aucun lien avec l'éducation, et séduits par la croissance du secteur. C'est eux qui nuisent à son image et sa qualité. C'est eux qu'il faut encadrer, réguler et contrôler.
H.B.

■ Les autres arrivent
Ce ne sera pas la dernière. Beaucoup ne ré-ouvriront pas à la prochaine rentrée à cause des parents qui n’ont pas pu s’acquitter des frais de scolarité. Plusieurs professeurs et élèves seront laissés sur le carreau. Ceux qui s’en réjouissent maintenant n'ont rien compris.
O.H.

                                                                     

Vaccin: Moncef Slaoui désigné par Trump

■ L’ADN des USA
Trump est intriguant et pratique la provocation. Mais il est loin d'être stupide et il le démontre avec le choix du brillant Professeur Moncef Slaoui. C'est l'ADN des USA, ils ont toujours choisi les meilleurs quelles que soient leurs origines.
ILY
■ Courage
Voici l'un des enfants du pays, et tellement nombreux sont ceux qui font honneur à la patrie dans divers domaines. Parmi cette diaspora, Moncef Slaoui, éminent chercheur nommé par le président des Etats Unis à la tête d'un grand laboratoire de recherche scientifique du pays pour trouver un vaccin. Souhaitons lui bon courage.
H.L

                                                                     

Les examens des écoles et facultés à accès sélectif en juin

■ Examens régionaux
A mon sens, il faut organiser les examens des établissements à accès régulé de chaque école d’ingénieur au niveau des régions. Cela permettra d’éviter les déplacements à risque.
M.F.

n Déplacement à risque
Le déplacement d’une ville à une autre sera purement un grand risque de la propagation du virus.
S.A.

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc