×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Banques: Balayé, le stress test

Par Franck FAGNON | Edition N°:5765 Le 20/05/2020 | Partager
Les tests de résistance ne prévoient pas une dégradation de la situation économique dans la même ampleur qu’aujourd’hui
Fitch reconduit la notation de cinq établissements de crédit
Mais elle dégrade les perspectives de AWB, BOA et CIH Bank

Pour le secteur bancaire, cette crise s’apparente quelque peu à un crash test en vrai. Bank Al-Maghrib soumet régulièrement le secteur à des stress tests macro pour évaluer sa résistance à des conditions extrêmes. Toutefois, le scénario extrême ne prévoit pas une détérioration des indicateurs macroéconomiques dans la même ampleur que ce qui est anticipé pour 2020.

banques-044.jpg

Bank Al-Maghrib soumet régulièrement le secteur à des stress test macro pour évaluer sa résistance à des conditions extrêmes. Mais l’hypothèse d’une pandémie dépasse le scénario extrême conçu pour les stress tests

Le scénario extrême du stress test réalisé pour 2018 se base sur une contraction du PIB de la zone euro de 2,6% en 2019 et 2,2% en 2020, un ralentissement de l’activité en Afrique subsaharienne, une baisse significative de la demande à l’échelle mondiale impliquant une diminution importante des prix du pétrole et des cours des matières premières hors énergie, une croissance domestique de -2,2% en 2019 et 3,1% en 2020, une inflation à 0,3% en 2019 et 0,6% en 2020, des taux d’intérêt autour de 2%. Dans ces conditions, les créances en souffrance des banques passeraient de 8,7% en 2019 à 13,4% en 2020.

«Les coussins de conservation constitués par les banques leur permettraient d’absorber l’impact de ces chocs», avait commenté la Banque centrale. La pandémie du coronavirus crée donc une situation inédite, même pas imaginée dans le pire des scénarios. L’activité devrait chuter de l’ordre de 8% dans la zone euro selon des chiffres encore provisoires.

L’agence de notation financière Fitch prévoit une contraction de 4,5% de l’économie marocaine et une aggravation des déficits budgétaires et extérieurs. Ce qui l’a conduit à dégrader les perspectives du Maroc de stables à négatives. Cette modification se reflète aussi sur les perspectives des banques. Lors de sa dernière revue, Fitch a maintenu les notes de cinq établissements de crédit. En revanche, elle a dégradé les perspectives de Attijariwafa bank, Bank of Africa et CIH Bank.

Les mesures de soutien aux entreprises et aux ménages permettront d’amortir le choc mais ne suffiront pas à enrayer les effets négatifs de la crise sanitaire sur les bilans du secteur bancaire. Il faut s’attendre à une envolée des créances en souffrance et du niveau de provisionnement, ce qui, au final, pèsera sur la rentabilité du secteur. Les premières publications trimestrielles donnent le ton, alors même que la période de janvier à mars a été relativement épargnée. L’état d’urgence sanitaire et le confinement ayant été décidé durant la deuxième quinzaine de mars.

Attijariwafa bank et Bank of Africa sont classées parmi les banques d’importance systémique et bénéficieraient en conséquence du soutien de l’Etat en cas de difficultés. Les marges de manœuvre de ce dernier sont toutefois limitées. «La probabilité globale de soutien est modérée, compte tenu de la note souveraine “BBB-”», estiment les analystes de Fitch. C’est là l’une des différences dans l’appréciation entre les banques à capitaux majoritairement marocains et les filiales des groupes bancaires français. Les soutiens de BNP Paribas et Société Générale notées respectivement AA- et A+ à leurs filiales,  BMCI et Société Générale Maroc sont décisifs.

F.Fa.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc