×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Nord: La situation épidémiologique moins tendue

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5762 Le 15/05/2020 | Partager
Seuls 4 cas enregistrés lors du dernier décompte du 12 mai
Les foyers industriels et pénitenciers sous contrôle

Bonnes nouvelles pour les provinces du Nord. La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma a enregistré le mercredi dernier à 16 h seulement 4 cas de covid-19, loin des nombres à deux chiffres qu’a enregistré la région dernièrement.

Ceci est dû aux efforts des autorités dont la Wilaya de Tanger pour circonscrire les cas et les foyers surtout ceux en milieu industriel et familial et veiller au respect strict des consignes du confinement sanitaire. L’autre bonne nouvelle, le nombre de guérisons qui a atteint sur la même durée les 29 cas guéris, mais cela ne doit pas être un prétexte pour relâcher la vigilance.

nord-rue-062.jpg

La situation s’améliore avec la baisse du nombre de contagions mais la vigilance reste de mise dans les rues de Tanger (Ph. Adam)

En effet, les contrôles sont devenus plus serrés lors des déplacements en ville avec dernièrement la mise en place de barrières divisant la ville en deux afin de limiter les flux. Des mesures qui s’ajoutent à celles entreprises avec les opérateurs pour limiter les risques d’infection dans le cadre industriel.

Ces foyers industriels, actuellement sous contrôle, ont hanté pendant de longues semaines l’esprit des responsables. La crainte est d’autant plus importante qu’ils ont été à l’origine d’une soixantaine de contagions il y a quelques semaines à Tanger et autant à Larache. A ceci s’ajoute le foyer pénitencier qui a enregistré jusqu’à maintenant une soixantaine de cas dans la prison de Tanger 1. Selon les autorités, le foyer est actuellement lui aussi sous contrôle.

La grande inconnue reste les foyers familiaux qui continuent d’alimenter les statistiques.  Plus d’une trentaine de nouveaux cas positifs déclarés dans des environnements familiaux ont été annoncés. Le non respect du confinement figure parmi les principales raisons, surtout en cette période de Ramadan avec de fortes concentrations dans les marchés et autres souks.

Des contrôles plus stricts ont été menés depuis quelques jours avec par exemple, la limitation de l’accès aux souks aux habitants des quartiers environnants, avec un policier en faction à chaque point d’entrée pour le contrôle.

La sensibilisation reste de mise lors de ces derniers jours de Ramadan, critiques car les habitants ont besoin d’effectuer les traditionnels achats de pâtisserie et d’habits pour les enfants, ce qui pourrait inverser la tendance à la baisse actuelle de la courbe des contagions.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc