×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Lectures du Ramadan

«L’intrication de Malabar» Episode 11: «La Toungouska»

Par L'Economiste | Edition N°:5759 Le 12/05/2020 | Partager

Dans l’épisode précédent
Son prof de physique a failli faire une syncope lorsqu’il l’a vu s’amuser et jongler avec l’équation de Schrödinger. Je n’y connais rien à leurs trucs de scientifiques, mais le chef de la sécurité m’avait raconté qu’il avait réussi un tour de force qui ferait ravaler mille fois à Einstein sa célèbre phrase «Dieu ne joue pas aux dés»… C’est un gars décalé, vous ne pouvez pas comprendre.

Chapitre 7
- C’est quoi ça, la Toungouska?
Ismaïl était suspendu aux lèvres de l’éminence.
- Le 30 juin 1908 à 07h13, il s’est produit un événement inexplicable par la science traditionnelle… La génération d’une importante onde sonore en Sibérie centrale, dans l’Em­pire russe. Imagine, équivalente à une explosion 1.000 fois plus puissante que la bombe d’Hiroshima.
L’explosion a détruit tout ce qui bougeait dans un rayon de plus de 20 kilomètres. Plus de soixante millions d’arbres ont été soufflés, déracinés et des dégâts énormes ont été causés sur plus de cent kilomètres. La déflagra­tion, elle, a été entendue à plus de 1.500 kilomètres. On raconte que des vitres se sont brisées en Suède, en Norvège, à Moscou à cause de la déflagration.
- C’était quoi? Une météorite?
- Personne n’a jamais su. Personne ne s’est aventuré dans cette région avant 1927, soit 20 ans après.
- Sérieux?
- Oui, et lorsqu’une mission scien­tifique s’y est rendue, elle n’a trouvé aucun signe de cratère.
- Bah alors? Quoi? Une poche de gaz qui aurait explosé?
- Possible, répondit l’éminence. Mais ce n’était pas cela.
Pourquoi cherches-tu dans le ra­tionnel. Et si la réponse résidait ail­leurs?
- Dans l’irrationnel?

roman-ramadan-059.jpg

- Oui, l’irrationnel n’est, somme toute, que la représentation de ce qui n’a pas été encore dévoilé aux hommes. La terre plate était le ra­tionnel de certains hommes durant des siècles. Il ne faut plus regarder l’Univers avec d’un côté trois dimen­sions spatiales, et de l’autre une qua­trième dimension temporelle, mais il faut imaginer ces quatre dimensions fonctionnant simultanément. Ce qui permet de considérer la possibilité d’un continuum espace-temps où les différentes directions dans l’espace et dans le temps sont toutes connectées entre elles.
- Ok, et donc, Toungouska?
- C’est compliqué. Un jour peut-être je t’expliquerai. Mais avant, tu as beaucoup à apprendre. Je suppose que tu as parcouru la théorie de la relati­vité d’Einstein?
- «Les effets gravitationnels de l’Univers sont liés à l’espace temps»?
- Oui, ce qui explique d’ailleurs les orbites elliptiques des planètes et des étoiles. Pourquoi selon toi les lunes tournent autour des planètes et les pla­nètes tournent autour des étoiles?
- Selon la relativité, la géométrie de l’espace-temps se courbe dans le voisinage des objets de masses éle­vées, répondit Ismaïl.
- Exact, répondit l’éminence. Si l’espace-temps était «plat», les pla­nètes se déplaceraient en ligne droite. Donc selon toi l’espace peut être courbé?
- Théoriquement, oui!

lintrication-de-malabar.jpg

- Alors pourquoi pas le temps? As-tu entendu parler de l’expérience de pensée du microscope de Heisenberg? Lorsque tu observes un petit système, tu dois l’éclairer avec de la lumière, autrement dit le bombarder de pho­tons. Et donc si je connais sa position, je ne peux plus connaître sa vitesse car elle a été perturbée par les chocs avec les photons. Je n’arrive donc jamais à «attraper» l’état complet de la particule et c’est pour ça que l’on dit, à tort d’ailleurs, que la mécanique quantique est probabiliste.
- Moi je suis plus terre à terre. La physique me parle, les mathématiques aussi, mais la physique quantique me met mal à l’aise. J’ai des fois l’infini­ment grand. Que notre univers et nos galaxies ne sont que de minuscules atomes formant les cellules de géants qui vivent eux-mêmes dans un infini­ment grand… que le moindre de leurs mouvements provoque trous noirs et explosion d’étoiles. Seulement voilà, nous sommes tellement petits, que leurs gestes prennent à notre échelle quelques milliers d’années.
- Et donc si je te suis, dit l’émi­nence en souriant, nous même héber­gerions des milliards de mondes dans notre propre corps et aurions aussi potentiellement, en ce moment même, deux micro-particules en train de dis­cuter sur le géant qui les hébergent?
- Oui c’est tout à fait cela, répondit Ismaïl qui lâcha pour la première fois un sourire sincère. Notre galaxie est une particule microscopique subato­mique du géant.
L’éminence éclata de rire:
- C’est presque biblique comme image, j’aime bien.
- Tu allais où avant de te faire agresser Ismaïl?
- J’allais, enfin je voulais trouver un moyen pour traverser l’Atlantique. Mon rêve depuis petit était d’intégrer le temple de l’ingénierie. Quand mes résultats sont tombés pour le bac, avec une mention très bien et 20 de moyenne générale, il y avait de quoi encourager le plus découragé! Je me suis interrogé à propos de mon avenir, notamment à l’extérieur du Maroc.
Les Etats-Unis d’Amérique…

amine-jamai-049.jpg

Demain, Episode 12: «Docteur és sciences
de la débrouille»

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc