×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Casablanca: Le réaménagement du Prince My Abdellah avance

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5753 Le 04/05/2020 | Partager
Les travaux se poursuivent malgré le confinement
La phase des gros œuvres presque finalisée
La pose du marbre démarre d’ici mi-Ramadan

Le réaménagement du centre-ville de Casablanca continue malgré le confinement. Le chantier de réhabilitation de la rue piétonne du prince My Abdellah a repris depuis quelques semaines. L’étape des gros œuvres est aujourd’hui pratiquement terminée (assainissement, réseaux, béton...). Il reste le carrelage, l’éclairage et le mobilier urbain.

casa-prince-my-abdellah-053.jpg

La célèbre fontaine rose qui agrémente la Place du 16 Novembre (en face de l’Institut Goethe) restera en place, contrairement à des rumeurs qui annonçaient sa destruction (Ph. Jarfi)

«D’ici la mi-Ramadan, les ouvriers procéderont à la pose du marbre sur le sol», annonce Ali Bouftass, président de l’association «Assafaa» des commerçants, des professions libérales et des services du centre-ville, impliqué dans le suivi des travaux. Les équipes, qui travaillent de 9h à 15h ont été renforcées.

Objectif: profiter du confinement pour avancer au maximum d’autant plus que la fréquentation et la circulation ont fortement baissé ces dernières semaines. Démarré en novembre dernier, ce projet vise la réhabilitation, la mise à niveau et le réaménagement de l’avenue Prince My Abdellah, la Place du 16 Novembre et les ruelles  avoisinantes menant à la place des Nations Unies.

C’est l’entreprise «Vias» qui a été retenue pour effectuer ces travaux, comprenant entre autres le réaménagement des allées piétonnes, la mise en place de l’assainissement pluvial, l’éclairage public, le mobilier urbain, la fontainerie ou encore la signalisation horizontale et verticale.

casa-prince-my-abdellah-2-053.jpg

Les rues sont désertes au centre-ville.  Ce qui devrait faciliter la tâche des ouvriers sur le chantier de mise à niveau de la rue piétonne prince My Abdellah (Ph. Jarfi)

La restauration de cette rue, qui nécessitera une enveloppe de près de 22 millions de DH, devrait durer une année (la moitié s’est déjà écoulée). Une période durant laquelle les 200 commerces qui ont pignon sur rue vont devoir prendre leur mal en patience. «Nous avons voulu profiter du confinement et de la fermeture des magasins pour accélérer la cadence», poursuit Bouftass, qui inspecte régulièrement les lieux.

Espérons que ce projet ne s’éternisera pas comme ce fut le cas pour d’autres (comme la coupole Zevaco, la trémie Almohades...). Il serait également judicieux de démarrer parallèlement le ravalement de façades des immeubles Art-Déco afin d’obtenir un meilleur résultat du point de vue esthétique. Les travaux de mise à niveau des voiries au centre-ville devraient aussi reprendre durant cette période de grâce, où le flux de la circulation a baissé drastiquement.

Plusieurs ruelles du centre-ville (notamment à Mers Sultan, Ben Jdia, Mustapha El Maâni ...) sont dans un piteux état. Les opérateurs réseaux et Lydec ont laissé, après leur passage, des tranchées ouvertes, qui n’ont pas été bitumées. Résultat: des rues transformées en pistes poussiéreuses, voire boueuses dès qu’il pleut...

Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc