×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Presse: Premières mesures de soutien

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5749 Le 27/04/2020 | Partager
«A titre exceptionnel, les subventions 2020 vont reconduire le soutien prévu par le contrat-programme 2019», selon El Ferdaous
Les entreprises du secteur ont jusqu’au 11 mai pour déposer les demandes
Prochaine réunion de la Commission paritaire de la presse écrite
othman-el-ferdaous-049.jpg

Le ministère dirigé par Othman El Ferdaous a rappelé que la décision de suspendre l’impression et la distribution des journaux a négativement impacté les entreprises du secteur au niveau économique et social (Ph. Bziouat)

La multiplication des appels au soutien au secteur de la presse, directement touché par les effets de la crise du Covid-19, a poussé le gouvernement à réagir.

Othman El Ferdaous, ministre de la Culture, de la Jeunesse et du Sport, vient d’annoncer quelques mesures pour limiter les dégâts dans ce secteur. Surtout que plu­sieurs entreprises de la presse écrite continuent d’assurer une mission de service public, en veillant à l’infor­mation des citoyens sur l’évolu­tion de la pandémie et de ses effets économiques et sociaux, en dépit de la décision du gouvernement de suspendre l’impression et la publi­cation des journaux et magazines jusqu’à nouvel ordre.

Ces entreprises de presse ont également veillé au maintien des postes d’emploi et des salaires de leurs équipes, malgré la chute de leur chiffre d’affaires à cause de cette conjoncture exception­nelle. Paradoxalement, l’audience a explosé depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire chez les marques phares, comme L’Econo­miste et Assabah. Par exemple, près de 170.000 lecteurs se connectent chaque jour sur leconomiste.com, pour consulter 211.051 articles, selon chiffres tirés le 25 avril sur google analytics.

Aujourd’hui, le gouvernement veut assurer une bouffée d’oxy­gène, en attendant d’autres me­sures d’appui en faveur des opé­rateurs du secteur. El Ferdaouss a annoncé qu’à «titre exceptionnel, les subventions 2020 à la presse écrite vont reconduire le soutien prévu par le contrat-programme 2019». L’objectif est «d’encoura­ger le maintien des emplois et des salaires», a expliqué le ministre.

Le gouvernement a dit être conscient des effets négatifs de la suspension de l’impression et de la distribution des journaux et maga­zines sur les entreprises de presse, au niveau économique et social. L’une des mesures annoncées: la préparation de la tenue d’une réu­nion exceptionnelle de la Commis­sion paritaire de la presse écrite, en prenant en compte les conditions mentionnées dans le contrat-pro­gramme 2014-2019.

Les entreprises de presse écrite, éditant des journaux, magazines ainsi que des sites d’information électroniques, sont appelées à transmettre au ministère leurs de­mandes de soutien avant le 11 mai prochain.

Les dossiers doivent être en­voyés à l’adresse commissionpa­[email protected]. Les dossiers physiques devront être dé­posés au siège du ministère après la levée de l’état d’urgence sanitaire. Différentes demandes de soutien sont prévues.

C’est le cas pour les entreprises de presse qui souhaitent bénéficier pour la première fois de l’aide pu­blique à la presse écrite et élec­tronique et du soutien à la di­versité. Idem pour celles ayant bénéficié de ces deux types de subventions au titre de l’année 2019.

Il faut signaler que partout dans le monde, les gouverne­ments ont multiplié les ini­tiatives pour soutenir le sec­teur de la presse durant cette conjoncture exceptionnelle. Par exemple, aux États-Unis, les entreprises de presse ont bénéficié cette semaine d’une première vague d’aide fédé­rale pour atténuer l’impact sur ce secteur, très touché par la chute des revenus publicitaires à cause de cette crise sanitaire.

M.A.M

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc