×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Comment Marrakech/Safi gère le foyer de Rhamna

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5745 Le 21/04/2020 | Partager
Plus de 740 cas dans la région, 215 rien que dans la province
Les autorités musclent les dispositifs de sécurité pour contenir la vague de contamination

Avec ses 741 cas positifs au Covid-19, Marrakech/Safi talonne de près la région de Casablanca. Les chiffres augmentent d’une manière exponentielle et aujourd’hui, à l’exception de Safi et de Youssoufia, les 7 autres provinces enregistrent une augmentation de cas. Un foyer à risque a été déclaré le 15 avril à Rhamna dont le chef-lieu est Benguérir.

foyer-de-rhamna-045.jpg

Après le patient anglais (film), le patient allemand… Il ne s’agit pas d’une fiction mais bel et bien d’un cinéaste allemand hospitalisé à Ibnou Zohr après un test positif. Il a refusé de prendre tout traitement contre le virus. 28 jours après, il est en convalescence au Semiramis… (Ph. DS)

A cet instant, cette province comptait 215 cas positifs. Comme indiqué dans le protocole en cas de déclaration de foyer, les mesures d’usage sont de mise. Aussi «dépistage massif dans le foyer, recensement et surveillance des contacts ont déjà été entrepris ainsi que des opérations de désinfections», indique Lamia Chakiri, directrice de la santé pour Marrakech/Safi.

Pour Chichaoua qui connaît aussi une recrudescence de personnes contaminées (22) ce sont des cas d’infections isolés. Le nombre de cas dans la cité ocre est de 457 au 20 avril. La ville, pour rappel, a reçu beaucoup de cas importés. Parmi eux, une famille française qui a totalement guéri et qui est rentrée en France et un Allemand, un cinéaste qui a refusé de prendre tout traitement et a attendu que son corps reprenne le dessus.

Le patient, qui a quitté l’hôpital Ibnou Zohr, est aujourd’hui en convalescence à l’hôtel Semiramis. L’établissement qui appartient à la CDG a mis à la disposition de la ville ses 150 lits pour les patients en convalescence. Il n’est pas le seul. Le Mogador Kasbah et les Cos de la CNSS ont offert leurs lits pour  héberger les cas possibles avant le test et les malades en convalescence. D’autres hôtels ont donné des chambres pour le personnel médical.

«Ce dispositif supplémentaire nous a permis de gérer d’une manière dynamique  notre capacité litière», indique Chakiri. Pour rappel, le dispositif sanitaire de la région comprend rien que pour Marrakech un CHU, l’hôpital militaire, l’hôpital Antaki et Ibnou Zohr. Les centres provinciaux sont aussi inclus dans ce dispositif.

Du côté du privé, une grande structure hospitalière  et une clinique accueillent aussi les malades Covid pour soulager la pression sur le public. La région a de son côté fait don d’un 3e lot d’équipements et de matériels médicaux au profit du CHU et de plusieurs hôpitaux provinciaux pour une enveloppe de 7 millions de DH. Les deux premiers avaient été remis en mars dernier. Ces équipements consistent notamment en des lits d’hospitalisation, des respirateurs artificiels, du matériel de réanimation, des tensiomètres.

B.B.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc