×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Marrakech: Impérium Holding reprend du service

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5744 Le 20/04/2020 | Partager
Le leader de conditionnement du thé rouvre quelques lignes de production
Pour préserver l’emploi et maintenir son savoir-faire
imperium-holding-044.jpg
La holding a tenu à préserver quelques lignes de production malgré la crise. Le groupe a renforcé ses mesures sécuritaires (distanciation, relevé de températures. Le personnel volontaire présent sur le site bénéficie d’une prime exceptionnelle (Ph. IH)

Après avoir fermé pendant une semaine, Impérium Holding, usine spécialisée dans le conditionnement des thés et infusions haut de gamme rouvre ses portes. «Il nous a fallu cette pause pour rassurer notre personnel, réorganiser nos circuits de production même s’ils étaient déjà aux normes sanitaires internationales, puisque nous exportons un produit alimentaire», indique Mohamed Baroudi, DG d’impérium Holding.

Dans le but d’offrir une garantie de la qualité à sa clientèle, le groupe dispose de trois laboratoires de contrôle (un par site de production) en plus d’un laboratoire d’analyses microbiologiques et pesticides, équipé de matériel de dernière génération. Il dispose aussi de plusieurs certifications (Iso, NO, Jas…) et adopte des mesures d’hygiène draconiennes.

«Nous avons aussi introduit de nouvelles mesures de sécurité comme les distanciations, les relevés de température, le port des masques obligatoire»,  souligne Baroudi. De même, le personnel volontaire présent sur le site de travail bénéficie d’une prime exceptionnelle. Le reste des employés a été payé pour le mois de mars et mis au chômage technique pour avril.

Leader mondial de la fabrication des sachets de thé haut de gamme, impérium holding  qui réalise 99% de son CA à l’export  brassait quelque 700 à 800 millions de DH de chiffre d’affaires annuel. C’était avant le Coronavirus. Comme toutes les entreprises, la holding marrakchie a été pénalisée par la crise et la pandémie.

«Nous avons perdu plusieurs commandes et nous travaillons aujourd’hui avec 50% de notre capacité et avons peu de visibilité, à part pour avril et mai», explique Baroudi. Malgré cette baisse de voilure, l’entreprise a tenu à conserver quelques lignes de productions, d’abord pour préserver l’emploi et ensuite garder son savoir faire et expertise. «

Et puis, c’est très compliqué de fermer une usine pendant plusieurs mois et rouvrir. Nous perdons plusieurs marchés qui se seront orientés ailleurs», reconnaît Baroudi. L’entreprise marrakchie participe aussi à l’effort national de production des masques barrières en fournissant les packages et l’emballage aux unités qui les produisent.

La Holding contribue également à hauteur de 3 millions de DH en dons en nature (thé vert aux ménages et thés et infusions emballés dans des sachets individuels à distribuer aux hôpitaux à l’attention des malades et au personnel médical.

De notre correspondante permanente, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc