×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Masques: Comment l’Esith accompagne les industriels

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5744 Le 20/04/2020 | Partager
Une cinquantaine de consultants mobilisés
Les tisseurs et tricoteurs mis à contribution
Objectif: produire des masques lavables et réutilisables jusqu’à 5 fois

Les initiatives se multiplient en ces temps de crise sanitaire. Le staff de l’Ecole supérieure des industries du Textile et Habillement (Esith) met son expertise et son savoir-faire à la disposition des entreprises du secteur.

Masques réutilisables

Une cinquantaine d’experts enseignants accompagnent en effet plusieurs industriels dans la conception et la réalisation de masques 100% made in Maroc. Il s’agit de masques subventionnés en tissu non tissé répondant à la norme «NM/ST 21.5.200» de l’Institut marocain de normalisation (Imanor).

«Nous avons mobilisé depuis 2 semaines nos enseignants, qui ont aussi la double casquette de consultants, afin d’enregistrer des vidéos et capsules explicatives destinées aux industriels pour les aider dans la transformation des chaînes de production et la conception de modèles de masques ainsi que la mise en place des gammes opératoires afin de fabriquer des masques à base d’étoffes tissées ou tricotées», explique Abderrahmane Farhate, DG de l’établissement. Selon ce dirigeant, le principal avantage par rapport aux masques non-tissés, c’est de pouvoir produire des produits lavables et réutilisables jusqu’à 5 fois.

Ainsi, les tisseurs et tricoteurs peuvent reconvertir leurs unités de production pour fabriquer ces masques réutilisables. «Ils pourront aussi vendre leurs tissus aux entreprises de confection», poursuit le DG. Les experts de l’Esith conseillent les industriels tout au long de la chaîne : du choix de la matière adéquate à la confection en passant par la conception et le contrôle qualité.

D’ailleurs, depuis la semaine dernière, le laboratoire d’expertise et de contrôle (LEC) relevant de l’établissement, est également mis à contribution 7j/7 pour apporter l’appui direct et préparer les supports didactiques, ainsi que les tests de fiabilité des masques. «Il n’existe que 2 laboratoires agréés pour ce type de contrôle de conformité à l’échelle nationale», précise Farhate.

Les experts et ingénieurs apportent non seulement leur soutien et savoir-faire, mais ils se déplacent aussi  dans ces entreprises pour convenir, sur place, avec les responsables des réglages et ajustements adéquats à adopter dans les ateliers de production.

Parallèlement à toute cette dynamique enclenchée, l’Esith, école d’ingénieurs, assure les cours à distance, depuis le 16 mars, grâce à la plateforme numérique Microsoft Teams. Ce sont 1.200 étudiants qui suivent ces cours en modes asynchrone et synchrone avec 140 enseignants.

Aziza EL AFFAS

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc