×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Casablanca généralise la désinfection

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5733 Le 03/04/2020 | Partager
Les délégataires de la propreté investissent les rues, quartiers et boulevards
Lavage à grande eau, désin­fection des places publiques, marchés...
Vaste campagne mobilisant des moyens humains et maté­riels

Casablanca n’aura jamais été aussi propre qu’en cette période marquée par la pandémie du Coronavirus! Lavage à grande eau des voiries, des trottoirs, voire des portes, façades et garages d’im­meubles! Désinfection quotidienne des places publiques et marchés municipaux... Sans oublier les pluies enregistrées ces derniers jours.

Les délégataires de propreté (Aver­da et Derichebourg) mobilisent leurs équipes, chacun sur ses territoires et péri­mètres, pour endiguer le risque de propa­gation du virus. Outre la collecte des ordures, qui fait partie de leurs prérogatives, les déléga­taires sont investis aujourd’hui d’une nouvelle mission: la désinfection. Fort heureusement, le confinement des popu­lations leur facilite la tâche sur le terrain.

«Nous menons de front plusieurs opé­rations à savoir le lavage et la désinfection des voiries, places publiques, marchés... et la désinfection du matériel de collecte des ordures», assure une source auprès d’Averda, délégataire de la propreté à Hay Hassani, Aïn Chock, Aïn Sebaâ/Hay Mohammedi et Bernoussi.

Après une opération pilote menée di­manche dernier à Aïn Sebaâ (cf. édition 29 mars 2020), le délégataire a généralisé les opérations sur l’ensemble de ses lots. Une centaine d’agents sont mobilisés pour ces opérations quotidiennes. «Nous ciblons chaque jour des quartiers spécifiques. Au­jourd’hui, nos équipes vont désinfecter des boulevards à Bernoussi, Roches Noires et Hay Mohammedi», poursuit la même source. La veille, les agents de désinfec­tion ont ciblé Aïn Chock (Hay Rmilat).

casa-desinfection-033.jpg

■ Mode opératoire
Le mode opératoire a un protocole très strict: les agents de nettoiement effec­tuent tout d’abord un balayage manuel pour éliminer les déchets. Ensuite, plus d’une trentaine de citernes, équipées de jet d’eau, pulvérisent un mélange d’eau de javel diluée avec d’autres désinfectants sur les voiries, trottoirs, les devantures d’immeubles (portes, garages et même poignées de portes).
Pour sa part, Derichebourg a consacré de grands moyens humains et matériels pour cette opération. Plus d’un millier d’agents et des centaines de pulvérisa­teurs dorsaux (acquis récemment) sont mobilisés. «Nous avons mis en place des équipes de lavage en profondeur des voi­ries et les opérations sont menées de 6 h à 18 h chaque jour», assure une source auprès du délégataire en charge d’Anfa, El Fida mers Sultan, My Rchid/Sidi Oth­mane et Ben M’sik/Sbata.

■ Les critères d’un lavage effi­cace
L’efficacité du lavage dépend de 4 facteurs importants: le mouvement, la température de l’eau, les produits uti­lisés et le temps de contact. Plusieurs types d’engins sont également utilisés: balayeuses/laveuses, pulvérisateurs dor­saux... sans oublier le balayage manuel. En plus des produits antiseptiques habi­tuels (utilisés pour les bacs à ordure) comme les bactéricides et fongicides, Derichebourg emploie aujourd’hui des produits virucides.

La DASH mise à contribution...

Outre les délégataires, la SDL «Casa Baïa», chargée de la lutte contre les vecteurs de maladies et les nuisibles dans la métropole, a pour sa part mobilisé une centaine d’agents qui se relayent pour des opérations quoti­diennes de désinfection, suivant un planning pré-établi, ponctuées par des interventions d’urgence dans les zones de déclaration d’un cas de coronavi­rus. L’équipe DASH (la Division action hygiène et salubrité), relevant de la SDL, utilise, notamment, 5 véhicules robots pulvérisateurs multifonctions d’une capacité de 500 litres, 17 motos électriques et 20 véhicules utilitaires. Des citernes de capacité de 1.000 litres sont placées dans cinq différentes zones de la ville (Hay Hassani, Ain Chock, Anfa, Sidi Othmane et Sidi Ber­noussi) pour la désinfection des véhicules des forces de l’ordre, des petits et des grands taxis.
Les désinfectants utilisés sont des produits virucides et bactéricides cer­tifiés et autorisés par le ministère de la Santé ainsi que l’ONSSA. Outre les quartiers résidentiels et les places publiques, les interventions concernent les zones marchandes, le marché de gros de fruits et de légumes, les struc­tures hospitalières, les véhicules sanitaires, les administrations et autres bureaux de poste...

Aziza EL AFFAS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc