×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 186.066 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 230.556 articles (chiffres relevés le 28/5 sur google analytics)
Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5716 Le 11/03/2020 | Partager

■ Un passager éternue, des voisins demandent que l'avion se pose!
Los Angeles, 10 mars 2020 (AFP) - La paranoïa monte et l'avion descend: un petit groupe de passagers alarmés par les éternuements et la toux d'un de leurs voisins, craignant qu'il ne soit porteur du nouveau coronavirus, ont tellement protesté que leur vol a fini par se poser pour les laisser sortir. Le vol United Airlines devait relier dimanche après-midi le comté d'Eagle, dans le Colorado (ouest), à Newark sur la côte est des Etats-Unis, a précisé à l'AFP la compagnie. Il a fait une escale imprévue à Denver, au cours de laquelle trois passagers ont quitté l'appareil, avant de reprendre sa route. La compagnie a indiqué à des médias locaux qu'il ne s'agissait «en aucune manière d'une urgence médicale» mais d'un incident suscité par des passagers ayant peur d'être contaminés par un autre voyageur qui éternuait et toussait.
Ce voyageur, qui a été examiné lors de l'escale de Denver, souffrait simplement d'allergies, n'avait pas de fièvre et a donc pu demeurer à bord. Trois personnes se plaignant de sa présence ont en revanche préféré débarquer et poursuivre leur trajet par d'autres moyens, a indiqué la police de Denver.

■ Un candidat aux présidentielles compare son épouse à un garde du corps

cari-insolite-016.jpg

Los Angeles, 5 mars 2020 (AFP) - Joe Biden, ancien vice-président des Etats-Unis et candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle 2020, a estimé mercredi soir en plaisantant que son épouse Jill, intervenue la veille contre une militante vegan ayant surgi sur scène, assurait à elle seule son service de protection. «Je suis sûrement le seul candidat à la présidentielle dont la femme est le Service secret», le nom du service de protection des personnalités aux Etats-Unis, a déclaré M. Biden lors d'une collecte de fonds, au lendemain de l'incident.
«Il m'a semblé entendre aux informations que le «Service secret» avait décidé qu'il devait commencer à nous fournir une protection. Je crois surtout qu'il craint que Jill blesse quelqu'un», s'est amusé Joe Biden.
Mardi, alors que Joe Biden prononçait son discours après ses victoires spectaculaires du «Super Tuesday» des primaires démocrates, une militante végan s'est précipitée vers lui. Jill Biden a alors attrapé la main de son mari et s'est interposée. Mme Biden a ensuite repoussé une autre activiste végan ayant à son tour fait irruption sur scène. «Tout va bien» a-t-elle commenté.
Les deux militantes, membres d'un groupe de lutte contre la maltraitance animale, ont été escortées hors de la scène sous les huées des partisans de Joe Biden.
Les démocrates ont demandé au secrétaire à la Sécurité intérieure et aux dirigeants du Congrès de fournir une protection à Biden et à son rival à l'investiture, Bernie Sanders.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc