×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 173.579 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 213.013 articles (chiffres relevés le 31/5 sur google analytics)
Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5715 Le 10/03/2020 | Partager

■ Le pape fera sa prière dominicale par vidéo!

cari-pape-015.jpg

Le pape François prononcera dimanche depuis sa bibliothèque sa traditionnelle prière de l'Angélus, qui sera retransmise en direct par vidéo, et non depuis sa fenêtre surplombant la place Saint-Pierre, a annoncé samedi le Vatican, qui veut ainsi «éviter les risques de diffusion» du coronavirus. Cette décision «a été rendue nécessaire pour éviter les risques de diffusion du Covid-19 liés à la formation de rassemblements au cours des contrôles pour l'accès à la place Saint-Pierre», a expliqué le Vatican. L'audience hebdomadaire du pape de mercredi «se déroulera dans les mêmes conditions». L'Angélus du dimanche et l'audience du mercredi sont des attractions très prisées des pèlerins et touristes venant à Rome et désireux de voir le pape en chair et en os. L'affluence devrait donc être fortement réduite en son absence. La bibliothèque du Palais apostolique, où le pape s'exprimera, est fermée au public «par mesure de précaution» depuis vendredi, quand a été annoncé le premier cas de coronavirus du micro-Etat, détecté dans le modeste centre médical qui accueille en temps normal habitants et employés du Vatican.
Par ailleurs, jusqu'au dimanche 15 mars, les messes à Sainte-Marthe, la résidence hôtelière où réside le pape au Vatican, sont annulées. Cela fait plus d'une semaine que le pape, 83 ans, à la tête des 1,3 milliard de catholiques, n'a pas quitté cette résidence, située à quelques pas de la basilique Saint-Pierre.

■ Un imitateur pour esquiver les questions des journalistes
Un invité surprise a fait irruption mercredi au point presse quotidien du président brésilien Jair Bolsonaro, flanqué d'un imitateur qui lui a permis d'esquiver des questions embarrassantes des journalistes. Tous les matins, le chef de l'Etat a l'habitude d'aller à la rencontre de ses admirateurs et de répondre aux questions de la presse devant sa résidence officielle du Palais de l'Alvorada, à Brasilia. Mais mercredi, c'est un humoriste relooké à la Bolsonaro et affublé de l'écharpe présidentielle qui est descendu en premier d'une voiture noire ressemblant à un véhicule officiel. Marvio Lucio, qui travaille à TV Record, une chaîne qui appartient à un influent pasteur évangélique soutien du gouvernement, avait en main un régime de bananes qu'il comptait distribuer aux journalistes. Une allusion à la «banana», terme désignant au Brésil un bras d'honneur, que Jair Bolsonaro a adressé, dans le sens propre du terme, à la presse à plusieurs reprises ces dernières semaines. Goûtant peu cette plaisanterie, les journalistes n'ont pas accepté de prendre les fruits. Quand le vrai Bolsonaro est arrivé, les journalistes ont commencé à lui poser des questions sur les chiffres de la croissance rendus publics mercredi, montrant un ralentissement de l'économie lors de la première année de son mandat.
Au lieu de répondre, le président a désigné son alter ego qui a déclaré: «c'est quoi le PIB? Paulo Guedes, Paulo Guedes», citant le nom du ministre de l'Economie.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc