×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

Entrepreneuriat: Enactus s’allie aux Pays-Bas

Par Karim Agoumi | Edition N°:5700 Le 18/02/2020 | Partager

Bénéficier de l’expérience des Pays-Bas en matière d’entrepreneuriat pour former de jeunes startupers au Nord du Maroc. C’est l’essence même d’un nouveau programme qui vient d’être lancé par l’association Enactus Morocco, en partenariat avec ce pays d’Europe de l’Ouest. Un moyen d’améliorer sensiblement l’employabilité au sein de ces régions.

Ce projet, baptisé Rif-Inno et financé en partie par les Pays-Bas, s’étalera sur une durée de 18 mois et bénéficiera à un total de 600 étudiants universitaires des villes de Tanger, Nador, Tétouan et Al Hoceïma. Objectif: leur permettre de créer et de concrétiser des projets entrepreneuriaux tout en répondant durablement  aux besoins sociaux de la population des zones desservies.

«A travers ce programme, notre ambition est de faire jaillir de ces régions des jeunes entrepreneurs innovants et proactifs, qui participeront activement au développement de l’économie locale en créant des projets à fort impact économique, social et environnemental», confie ainsi le président du Conseil d’administration d’Enactus Morocco Majid Kaissar El Ghaib. Autre but recherché, offrir du travail à ces jeunes et mettre à profit leur inventivité au service de la nation.

Concrètement, Rif-Inno prendra la forme de formations à travers lesquelles les participants développeront des compétences utiles pour lancer leur propre entreprise comme la créativité, le leadership, la prise d’initiative ou encore le business modelling. Ils seront parallèlement accompagnés par des mentors, qui leur prodigueront des conseils de professionnels avertis sur la question.

Si le projet tient ses promesses, les deux partenaires pourraient être amenés à collaborer à nouveau dans le domaine dans les prochains mois. «Après avoir goûté à l’entrepreneuriat, les jeunes qui se lancent dans cette voie et veulent monter leur propre entreprise pourront peut-être bénéficier d’autres programmes soutenus par les Pays-Bas», souligne avec enthousiasme l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Maroc Désirée Bonis.

Karim AGOUMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc