×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Entreprises

    Mutandis: Le modèle de croissance commence à aguicher

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5699 Le 17/02/2020 | Partager
    L’action a progressé de 30% depuis l’entrée en Bourse fin 2018
    La société relève son dividende à 8,5 DH
    adil-douiri-099.jpg

    Adil Douiri, fondateur de Mutandis: «Le marché valorise de mieux en mieux l’entreprise» (Ph. L’Economiste)

    Pour ses premiers résultats après une année pleine en Bourse, Mutandis ne déçoit pas (la société a été introduite en décembre 2018). Le marché a salué les réalisations de l’entreprise par une hausse de 4,86% du cours à la clôture vendredi 14 février.

    Le titre s'est apprécié de 30% depuis l'IPO. Les investisseurs commencent à mieux cerner le modèle de croissance de la société de produits de grande consommation. «La Bourse valorise de mieux en mieux Mutandis», relève Adil Douiri, fondateur du groupe.

    Les investisseurs se félicitent de la hausse de 13% du dividende à 8,5 DH par action. Cela représente un taux de distribution de 83% du résultat net (82 millions de DH). Au-delà de l’amélioration du coupon, les réalisations de l'exercice sont en ligne avec les prévisions annoncées au marché en février 2019.

    Le fabricant des détergents Maxis’ et Magix, des boîtes de conserves et des jus Marrakech a enregistré une hausse de 7% de son chiffre d'affaires à 1,46 milliard de DH. Les ventes de détergents, premier contributeur au chiffre d'affaires, ont augmenté de 14% à 646 millions de DH. Les revenus issus des jus de fruits, eux, ont bondi de 20% l'année dernière à 66 millions de DH.

    Par contre, la croissance du chiffre d'affaires des conserves de poisson s'est limitée à 2% en raison d'un effet de change défavorable et du retard d’approvisionnement des marchés américain et saoudien, explique le management. Le décalage devrait être rattrapé cette année.

    Sur le segment des bouteilles alimentaires où l'entreprise réalise 235 millions de DH de chiffre d'affaires, la baisse de 2% des revenus est liée au rééquilibrage des positions sur le marché de l'eau après le mouvement de boycott dont les entreprises partenaires de Mutandis ont bénéficié. «Cette catégorie devrait reprendre une croissance régulière», indique Fatima-Zahra Mediouni, directeur administratif et financier.

    L'excédent brut d'exploitation (EBE) s'est amélioré de 12% à 228 millions de DH. Le résultat d'exploitation courant s'est renforcé de 14% à 148 millions de DH permettant à l'entreprise d'améliorer sa marge opérationnelle de 0,6 point sur un an à 10,1%.

    Pour 2020, Mutandis vise toujours une croissance de 6 à 7% de son chiffre d'affaires, un EBE en progression de l'ordre de 8% et un résultat net courant en hausse de 10 à 13%. Pas de nouvelles acquisitions dans le pipe à très court terme, mais le management reste à l'affût des opportunités. Peu endettée (gearing de 20%), Mutandis dispose d'une marge de manœuvre assez large.

    La société s'attelle à développer son portefeuille avec des stratégies différentes selon les segments. Dans le détergent, activité la plus ancienne, l’industriel veut augmenter ses volumes par l’intégration de nouvelles catégories et continuer à accroître sa force de vente. Cette année, elle introduira sur le marché la poudre machine.

    indicateurs-mutandis-099.jpg

    Les réalisations sont en ligne avec les prévisions annoncées au marché en février 2019. Pour 2020, Mutandis vise toujours une croissance de 6 à 7% de son chiffre d'affaires, un EBE en progression de l'ordre de 8% et un résultat net courant en hausse de 10 à 13%

    La volonté affichée pour les conserves de poisson est d'augmenter la part des produits à forte valeur ajoutée. Il s'agit de substituer les produits d'entrée de gamme (la marque Anny est très prisée dans les pays d’Afrique centrale, de l’Est et dans les îles) par d'autres plus élaborés, générateurs de plus de marges. Ces derniers devraient représenter 23% de la production en 2020. Cette montée en gamme nécessitera de trouver de nouveaux débouchés et de développer les existants.

    «Le Maroc, les Etats-Unis et l'Arabie saoudite sont de bons marchés pour développer les ventes de produits à forte valeur ajoutée», note Adil Douiri. En juillet prochain, Mutandis va officiellement lancer la boîte de sardines sans peau et sans arêtes «Marine», actuellement en test dans les grandes et moyennes surfaces.

    L’entreprise compte sur la force de son marketing pour percer sur ce segment et améliorer ses positions notamment sur le jus de fruit, un marché sur lequel elle estime sa part de marché naturelle à 20% contre 7% aujourd’hui. Pas moins de 20 millions de DH seront investis dans le marketing cette année.

    La société prévoit la construction d’une usine de jus à Casablanca en remplacement de l’unité de Kénitra et deux usines de détergents. Une enveloppe de 60 millions de DH sera allouée aux investissements industriels en 2020. «Nous avons un long chemin de croissance et de développement. Il faut qu’on se fixe l’objectif de doubler de taille dans les cinq à six prochaines années», ambitionne Adil Douiri.

    F.Fa

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc