×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Entreprises

    Crédit du Maroc va investir 1 milliard de DH sur trois ans

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5682 Le 23/01/2020 | Partager
    Nouveau siège, système d'information, transformation du modèle relationnel... les chantiers
    Bernard Muselet, nouveau président du directoire, décline ses priorités
    bernard-muselet-082.jpg

    Bernard Muselet, président du directoire de Crédit du Maroc (Ph. CDM)

    Pour sa première sortie depuis sa prise de fonction en octobre 2019, le président du directoire de Crédit du Maroc, Bernard Muselet, a effectué la pose de la première pierre du futur siège sur boulevard d'Anfa, en présence de son prédécesseur Baldomero Valverde, du top management et des partenaires de la banque. Le bâtiment qui nécessitera un investissement de 330 millions de DH devrait être disponible fin 2021 et accueillera 900 personnes aujourd'hui réparties sur cinq sites à Casablanca. Plus qu'un projet immobilier, «c'est un véritable projet de transformation», indique Muselet. Le regroupement des équipes dans un même endroit permettra aussi d'élargir les synergies.

    - L'Economiste: Le siège de la banque sera excentré du futur pôle financier de Casablanca. Est-ce une volonté du groupe de se démarquer?
    - Bernard Muselet:
    Il faut être respectueux de l'histoire, des choix et des décisions qui ont été prises à un moment au sein de Crédit du Maroc. Le terrain sur lequel nous bâtissons le siège appartient à la banque depuis 1984. Tout en étant nouveau dans la maison, je puis vous assurer qu'il y a une attente très forte des collaborateurs de venir s'installer au boulevard d'Anfa. Et puis, j'aime bien cette idée d'être un peu différent des autres.

    - Que deviendra le bâtiment du   siège historique sur le boulevard Mohammed V?
    - Nous avons encore un peu de temps pour y réfléchir. Aucune décision n'a encore été prise. Toutes les options sont sur la table et nous allons les analyser sereinement. Les équipes de Crédit du Maroc travaillent dans cinq différents bâtiments à Casablanca. Tous ne sont pas la propriété de la banque. Pour ceux qui le sont, nous allons étudier toutes les options. J'ai à cœur de faire les choses bien parce qu'il y a des bâtiments emblématiques, notamment celui du boulevard Mohammed V. Toute décision sera prise intelligemment avec tout le respect que l'on doit à cet emplacement et à ce bâtiment qui s'inscrit dans un environnement assez incroyable.

     -Vous êtes en poste depuis quatre mois, quelle sera votre feuille de route?
    - Nous avons l'habitude au sein du groupe de construire des projets d'entreprise sur trois ans. Nous nous y attelons en ce moment. Il sera dévoilé prochainement. Ce que je puis vous dire, c'est que la construction du nouveau siège fait partie des chantiers majeurs des trois prochaines années. C'est un projet emblématique qui n'est pas qu'immobilier. Nous allons aussi investir dans un nouveau système d'information. Et puis, il faut être aveugle pour ne pas se rendre compte que la banque change et que la relation avec la clientèle évolue. Nous engagerons un projet de transformation relativement important au niveau de nos agences. Il ne s'agira pas seulement d'aménager les locaux, mais l'expérience client en général.  

    - Beaucoup de banques disent investir dans l'amélioration de l'expérience client, mais le résultat sur le terrain est encore peu convaincant...
    - Sur les trois années à venir, Crédit du Maroc va investir 1 milliard de DH dans les projets majeurs que je viens d'évoquer. C'est un engagement fort. Le siège va absorber le tiers de ce budget. Le reste sera réparti entre le système d'information et la transformation des agences. Cela démontre la volonté de l'actionnaire d'investir massivement au Maroc. C'est un signal assez extraordinaire pour les collaborateurs. Cela montre tout le soutien de l'actionnaire.

    - Vous avez effectué une grande partie de votre carrière dans le factoring. Cela fait-il partie des métiers que vous voulez développer au Crédit du Maroc?
    - C'est une corde sensible puisque j'y ai travaillé 25 ans. C'est un métier que je pense bien connaître et la bonne nouvelle est qu'il y a encore beaucoup à faire au Maroc et, entre autres, au sein de Crédit du Maroc Leasing et Factoring. Les équipes savent que j'ai des attentes fortes en matière de factoring.  Nous sommes déjà à l'œuvre. Nous nous apprêtons à financer des factures en devises, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent.

    - La concurrence, la réglementation et la conformité vont accroître la pression sur la rentabilité des banques. Comment naviguent-elles dans cet environnement?
    - Il y a un renforcement de la réglementation qui est salutaire. Aujourd'hui, il est important d'avoir des fonds propres et de pouvoir parer à des accidents, des crises et des défaillances d'entreprises. Maintenant, nous sommes habitués. Dans le groupe, on a coutume de dire que ce qui vaut pour un, vaut pour tous. Crédit du Maroc est en avance sur la réglementation. Elle n'en fait pas plus, mais je dirai qu'elle est en avance sur le calendrier qui est imposé parce qu'elle est une filiale de Crédit Agricole France, elle-même soumise à des règles plus dures. Nous nous conformons aux exigences, mais cela ne nous empêche pas d'assurer une certaine rentabilité. Elle se fait aussi par l'élargissement de l'offre comme nous l'avons fait avec l'assurance notamment. En accompagnant l'économie marocaine comme il se doit, il y a encore moyen d'avoir une rentabilité correcte, raisonnable tout en faisant en sorte que nos clients soient satisfaits.

    Propos recueillis par Franck FAGNON

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc