×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Rabat: Des femmes chauffeurs pour les bus de l’aéroport

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5663 Le 26/12/2019 | Partager
    Plusieurs voyages program­més à partir de la gare ONCF d’Agdal
    Le prix du ticket fixé à 25 DH
    Une initiative qui vise à déve­lopper l’offre de service inter­modal au niveau de l’agglomé­ration
    femmes-chauffeurs-bus-063.jpg

    Hanane, une des chauffeurs de bus assurant la liaison entre la capitale et l’aéroport Rabat-Salé. Son expérience professionnelle en tant que chauffeur de camion remorque lui a facilité l’intégration dans le groupe Alsa (Ph. NEA)

    Depuis l’entrée en service d’Al­sa-Citybus, nouvel opérateur des bus au niveau de l’agglomération de Rabat, les offres se multiplient au niveau du service intermodal.

    Juste après son démarrage, en août dernier, la société a programmé une ligne desservant l’aéroport Rabat-Salé. La particularité de cette initiative est que la conduite de ces bus est confiée à des femmes chauffeurs. Cette tâche est assu­rée par un effectif de trois femmes, mais en cas d’indisponibilité de l’une d’elles, recours est fait à un chauffeur homme, signale un responsable de la société.

    Les femmes sont connues pour leur sérieux au travail et également par leur délica­tesse, ce qui explique leur affectation à cette ligne empruntée par des usagers dont de nombreux étrangers, précise-t-il. Deux bus sont mobilisés pour assurer des voyages aller-retour à partir de 6h du matin jusqu’à 22h, parfois jusqu’à 23h en fonction des vols, est-il souligné. L’itiné­raire a pour point de départ la gare ONCF Rabat-Agdal, côté avenue Hassan II.

    Le bus se dirige au centre-ville où il s’arrête quelques minutes, près de la gare ONCF Rabat-ville, avant de prendre son chemin vers l’aéroport. A noter que la durée du trajet est d’environ 35 minutes. Avec des points d’arrêt près des gares ferroviaires, les usagers en provenance de l’aéroport peuvent rejoindre leur destination via le train, ajoute le responsable de la société des bus.

    Tout cela pour un montant de 25 DH contre au moins 100 DH exigés par les taxis, un montant qui dépasse les 200 DH pour le tarif de nuit. Souvent le matin, le nombre de clients empruntant cette ligne ne dépasse pas une vingtaine de personnes. La tendance change à la hausse avec l’arrivée des vols à partir de l’après-midi, signale Hanane, l’une des trois chauffeurs affectés à cette ligne.

    Cette dernière se dit «extrêmement sa­tisfaite» de son travail actuel en com­paraison avec celui qu’elle pratiquait auparavant avant de rejoindre le groupe Alsa. «Au début, je travaillais en tant que chauffeur de camion remorque, dans une société à Fès spécialisée dans le transport des céréales», raconte Hanane.

    «Souvent, j’assurais l’acheminement des céréales du port de Jorf Lasfer vers Fès, une tâche difficile surtout pendant la nuit», se rap­pelle-t-elle. Hanane rejoint dernièrement le groupe Alsa après une opération de sélection suivie par une formation d’une durée de plus d’un mois.

    Au début, j’étais affectée à la ligne 3 desservant la com­mune Sidi Taibi, située entre Bouknadel et Kénitra, poursuit Hanane. Contrai­rement à ma situation passée avec la société de Fès, aujourd’hui j’ai plus de temps pour s’occuper de ma famille, se réjouit-elle.

    L’intermodalité bus-tram se ramifie

    Depuis le 16 novembre der­nier, le ticket unique «Tram’Bus», lancé le 16 novembre dernier, per­met aux usagers de bénéficier d’un voyage en tramway et en bus. Il est valable pour 1 voyage pendant 2 heures dans un sens, au prix de 8 DH au lieu de 11. Il s’agit d’une expérience pilote qui concerne l’ensemble du réseau de tramway et une nouvelle ligne bus créée spécialement à cet effet. Elle relie actuellement le quartier Wifaq à Témara à la gare de Rabat-Agdal en passant par Hay Riad à Rabat. Le point d’échange entre les deux modes est organisé au niveau de la station terminus tramway au niveau de la Cité universitaire Al Irfane. L’intermodalité est aussi organisée dans l’autre sens au niveau de la station Ibn Sina avec une desserte à partir de la station bus située près de la gare LGV à Agdal.

    Noureddine EL AISSI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc