×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Forum mondial sur les réfugiés: Un accord… sur le partage des responsabilités

Par L'Economiste | Edition N°:5657 Le 18/12/2019 | Partager
De fortes disparités mises en évidence
Les contributions financières demeurent nécessaires
migration-meditranee-057.jpg

Un Forum se tient du 16 au 18 décembre au Palais des Nations à Genève (avec la participation du Maroc) avec l’objectif de faire évoluer la réponse mondiale aux crises de réfugiés. La réunion intervient un an après le lancement d’un Pacte mondial à New York et sera renouvelée en 2023. Elle est censée donner un nouvel élan à la gestion des déplacés, plus nombreux que jamais.

Dès son ouverture, le Forum qui se tient en marge de la journée internationale des migrants, célébrée le 18 décembre de chaque année, a mis en évidence les fortes dissensions sur ce sujet. Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé «la communauté internationale à plus de générosité pour assumer collectivement la charge des déplacés».

Un besoin d'autant plus pressant que «les perspectives sont sombres», a constaté le Haut-Commissaire aux réfugiés des Nations unies Filippo Grandi. Il attend surtout des contributions financières, une assistance matérielle ou encore des annonces en matière de réinstallation.

De son côté, le président turc a lié manque d'aide financière et interventions en Syrie. Recep Tayyip Erdogan, qui menace depuis des années d'ouvrir les portes de la Turquie vers l'Europe pour y laisser passer les quelque 4 millions de réfugiés qu'il accueille, a lancé à la tribune de l'ONU de nouvelles piques contre la communauté internationale.

«N'ayant pas reçu les aides que nous attendions, les Turcs, qui accueillent le plus de réfugiés au monde, ont été obligés de se préoccuper de leur propre protection…», a-t-il souligné.

Le niveau de déplacement forcé dans le monde a atteint des records, selon les chiffres de l’ONU. Plus de 70 millions de personnes sont déracinées par la guerre, le conflit ou la persécution. Plus de 25 millions d’entre elles sont des réfugiés.

L’objectif du Forum est de rassembler des promesses des Etats, du secteur privé, des agences de développement, des institutions financières, de la société civile ou des organisations confessionnelles afin que «chacun assume ses responsabilités et joue son rôle».

F. Z. T. avec agences

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc