×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Dossier Spécial

    Brèves

    Par L'Economiste | Edition N°:5657 Le 18/12/2019 | Partager

     ■ L’école du numérique de Sevran s’installe au Maroc
    Lors de la 3e édition du Forum économique de Fès-Meknès, qui s’est tenu le 4 décembre dernier, une convention a été signée entre l’Ecole du numérique solidaire des quartiers, fondée et présidée par Ali Jiar, maire adjoint à l’économie et au numérique de la ville de Sevran (région parisienne), et Badr Tahiri, président de la Chambre de commerce et d’industrie de la région.
    Signée en présence notamment du chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani, cette convention démontre la volonté du Maroc et de cette région française de déve­lopper des programmes innovants à destination des jeunes Marocains. L’objectif est de faire du numérique un levier d’inclusion et de croissance et de révéler des talents, avec une stratégie de retour à l’emploi.

     ■ Les Marocains privés de la moitié de leurs compé­tences!
    Si la digitalisation tarde à prendre sur le plan sociétal, c’est parce que le Maroc a pris un sérieux retard, en raison de la défaillance de son système d’éducation, de formation et même de santé. Selon la Banque mondiale, en raison de ces faiblesses, les Marocains sont privés de la moitié de leurs compétences! Les entreprises se retrouvent souvent face à des profils inadaptés à leurs besoins, qu’elles doivent former pendant des mois avant qu’ils ne soient opérationnels. Et encore! Cet effort sera bientôt insuffisant, puisqu’à l’ère de la disruption technologique, la formation sera nécessaire tout au long de la vie. Le «lifelong learning» deviendra la règle.

    ■ Maroc Telecom lance le programme «Startup Challenge»
    Maroc Telecom lance le programme «Startup Challenge» dédié aux startups porteuses d’innovations technologiques. Ce programme vise l’émergence de talents aptes à relever les défis de la digitalisation dans différents domaines stratégiques notamment la santé, l’éducation, l’agriculture et la ville intelligente. Cette initiative vise à encourager et soutenir l’entrepreneuriat ainsi que les rêves d’une jeunesse avide d’innovation. Les startups à très fort potentiel de développement bénéficieront de l’expertise, du financement et du réseau des partenaires nationaux et internationaux du Groupe afin de mener à bien leur projet d’innovation et
    de renforcer l’ancrage du Maroc et de l’Afrique dans l’ère du digital. Une sélection de 10 startups profitera d’un accompagnement sur mesure en savoir-faire et expertise à l’issue duquel les trois meilleures startups seront primées. Les startups
    candidates devront postuler à travers le site «www.startupchallenge.iam.ma», conclut le texte.

    ■  Un fort engouement pour l’initiative 212 Founders
    Lancé par la CDG, le programme 212 Founders rencontre un franc succès. Il a drainé un millier de candidatures. Parmi les projets soumis, 571 ont fait l’objet d’entretiens téléphoniques et 106 ont été sélectionnés pour la phase de pitch. Le comité d’investissement du programme a examiné 46 dossiers pour sélectionner les 20 start-up qui constituent la première promotion de 212 Founders.

    ■ Win, une marque 100% digitale
    Inwi vient de lancer «win», un univers interactif et évolutif où 100% des parcours et des services, de la souscription à l’assistance client, sont dématérialisés. Depuis l’application installée sur leurs téléphones ou depuis le site web win, les clients interagissent directement avec les systèmes d’information. Ils peuvent tout faire par eux-mêmes, sans aucun contact physique avec l’opérateur : composer leur offre, souscrire en ligne, recevoir leur carte SIM à l’adresse de leur choix livrée par Amana, dialoguer avec un chatbot 24/7... Disponible sur application Android et iOS et également sur le web, win est une marque en phase avec son temps et avec les habitudes digitales des Marocains. Elle répond à leurs envies de liberté et d’immédiateté.

    ■ Inwi money déploie ses services
    Inwi a lancé ses solutions de paiement mobile (via sa filiale inwi money). Une nouvelle activité qui permet à chaque détenteur de téléphone portable de disposer d’un « porte-monnaie mobile» . Ce qui permet d’avoir accès à de nombreux services financiers. L’opérateur participe ainsi à la diversification des moyens de paiement au Maroc, à l’accélération de l’inclusion financière du plus grand nombre de Marocains et à la dématérialisation des transactions en cash. Pour bénéficier des services inwi money, rien de plus simple. La souscription peut se faire facilement sur tous types de téléphones pour les clients inwi en composant le *800#. De plus, tous les usagers du mobile, qu’ils soient clients inwi ou pas, peuvent accéder au service en téléchargeant l’application « inwi money » et créer leurs comptes directement depuis leurs smartphones ou dans toutes les agences inwi.

     ■ Programme d’accélération «Impulse»: 16 candidatures retenues
    Le programme d’accélération «Impulse», porté par l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) à Benguérir, vient d’annoncer la liste des startups retenues à l’issue de l’appel à candidature lancé en juin dernier. En effet, plus de 350 candidatures issues de plus de 40 pays ont été reçues à la clôture de l’appel à candidature le 1er octobre 2019. Après un processus de sélection multicritères et rigoureux, 16 candidatures ont été retenues sur une base strictement méritocratique.
    Ces startups, représentant 3 continents avec une prédominance africaine, proposent une grande variété de produits et services innovants susceptibles de renforcer les capacités du Groupe OCP afin de mieux contribuer à la sécurité alimentaire mondiale, annonce l’UM6P sur son site web. Parmi les startups sélectionnées, figurent «Agroop» qui développe une solution cloud et objets connectés pour le suivi des cultures, la gestion des ressources, la prévention des risques et l’optimisation de la production agricole, «ColdHubs» qui fabrique des chambres froides fonctionnant à l’énergie solaire et permettant aux commerçants et aux agriculteurs de conserver les denrées périssables et «DataFarm» qui traite des données agronomiques géo-localisées des exploitations agricoles afin d’identifier les facteurs limitants et d’accroître le rendement.

     ■ Le MCISE ouvre une boutique éphémère à Paris
    Le Centre marocain pour l’innovation et l’entrepreneuriat social (MCISE) a ouvert, le 5 décembre dernier, une nouvelle boutique éphémère à Paris dédiée à la promotion de startups sociales marocaines innovantes: Mayamin. Cette première édition sera étalée sur une période d’un mois allant jusqu’au au 5 janvier 2020, au 9 rue Saint-Paul Paris, et aura pour ambition de mettre en lumière les dynamiques entrepreneuriales à fort impact social existantes au Maroc, dans un espace d’échange qui réunira des acteurs de l’écosystème entrepreneurial comme d’autres acteurs qui, comme MCISE, valorisent des initiatives marocaines modernes.
    Les articles promus dans cette 1re édition sont tous des produits faits main par des artisans novateurs, insérés dans une logique d’économie circulaire basée sur la revalorisation et l’anti-gaspillage. Nous présenterons des articles de maroquinerie et de décoration des marques marocaines Idyr, Seaskin, ou encore Shems for Lighting, et des initiatives d’autres projets comme la market place Anou.

     ■ Neuf startups marocaines à Las Vegas
    Pour la 3e année consécutive, le Maroc sera représenté au prestigieux Consumer Electronics Show de Las Vegas, prévu du 7 au 10 janvier 2020. Suite à une sélection compétitive, ce sont 9 startups marocaines qui ont été retenues. Elles devront présenter leurs solutions innovantes à l’un des plus grands évènements technologiques au monde.  Soutenues par le CE3M (Cluster électronique, mécatronique et mécanique du Maroc), le Cluster AMC (Aerospace Moroccan Cluster) et le Consulat général des Etats-Unis à Casablanca, les startups ambassadrices du savoir-faire marocain bénéficieront d’un stand d’exposition au sein du prestigieux espace Eureka Park, d’une série de rendez-vous d’affaires B to B, ainsi que d’une prise en charge et d’un accompagnement personnalisé tout au long du salon.

     ■ Ces jeunes pousses marocaines qui dessinent la ville de demain
    En prévision du sommet Afrique-France de juin 2020, une quarantaine de jeunes pousses africaines se sont regroupées à Casablanca le 29 octobre dernier lors du forum Futur.e.s in Africa. Parmi les projets de start up, celui qui consiste à imaginer une ville de plus de 5 millions d’habitants (comme Casablanca) où les voitures particulières sont partagées, les déchets organiques recyclés et la consommation d’énergie maîtrisée… Selon le journal Le Monde, ce qui paraît inimaginable dans cette capitale économique en pleine expansion, souvent anarchique, a été repensé par des start-up marocaines réunies à Casablanca le 29 octobre à l’occasion du forum Futur.e.s in Africa.

     ■ Atlas Voyages parie sur la data
    Connaître le profil, les usages/habitudes et préférences du voyageur tout au long de son expérience client... Telle est l’ambition d’Atlas Voyages. Grâce à la data et l’analyse des données, le TO marocain du voyage aspire à proposer une offre à la carte ultra-personnalisée, voire customisée avec des packages et un parcours client sur l’expérience avant, pendant et après le voyage.
    La personnalisation de l’offre cible chacune des étapes du voyage. Trois écoles ont été retenues pour accompagner ce projet digital, à l’issue de la finale de la 6e édition d’Atlas Academy Awards: TBS Casablanca, HEM Casablanca, Encg Casablanca.

     ■ Africa Blockchain Summit
    L’événement  Africa Blockchain Summit aura été laborieux. Bank Al-Maghrib et Hightech Payment Systems (HPS) ont dévoilé un «proof of concept». Il s’agit d’un cas d’école de la technologie Blockchain qui répond aux objectifs de la stratégie nationale d’inclusion financière.
    Les deux parties ont dévoilé une solution innovante pour améliorer la dématérialisation des flux relatifs aux subventions étatiques et favoriser l’adoption du paiement mobile par la population cible. Ce cas d’école concerne la distribution ciblée des aides aux citoyens, via une chaîne distribuée entre les acteurs. Selon Bank Al-Maghrib, cette solution «permet aux consommateurs éligibles, préalablement identifiés par l’organisme de subvention, de bénéficier directement de leur subvention au moment de l’achat des produits concernés avec un règlement via une application de mobile paiement adossée à un compte bancaire ou de paiement».

     ■ Kluster: L’incubateur de la CFCIM
    La Chambre française de Commerce et d’Industrie du Maroc (Cfcim) vient de lancer son 2e appel à projets pour l’édition 2019-2020. Une initiative qui rentre dans le cadre du Kluster CFCIM.  Un programme d’appui aux startups afin de contribuer au développement de l’écosystème des jeunes pousses et de l’entrepreneuriat au Maroc. «Après deux années d’existence et une 1ere promotion de projets réussie, le Kluster Cfcim renouvelle l’équipe dirigeante et réédite son appel à projets pour intégrer de nouvelles startups à son programme d’incubation. Une première phase de présélection permet de distinguer les porteurs de projets nominés pour le pitch final», avait déclaré Jérôme Mouthon, président du Kluster CFCIM. «Les startups candidates ne sont pas tenues de répondre à un critère sectoriel. Néanmoins, elles doivent avoir une dose d’innovation, tout en mettant en avant la composition de leurs équipes en background et mixité et pouvoir argumenter, voire pitcher leur potentiel de croissance», précise Mouthon.

     

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc