×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Arganier: Un congrès international à Agadir

    Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5652 Le 11/12/2019 | Partager
    Agroforesterie, arganiculture, biotechnologie et amélioration génétique
    Un salon international pour discuter des maillons de la chaîne de valeur de la filière
    arganier-052.jpg

    Le contrat-programme de la filière 2012-2020 a permis la réhabilitation de 200.000 ha d’arganeraie, sa domestication et l’extension de la culture en conduite moderne sur 5.000 ha (Ph. SB)

    C’est parti pour la 5e édition du Salon international de l’arganier qui se déroule cette année du 10 au 11 décembre à Agadir et qui met la recherche scientifique à l’honneur. En effet, le Congrès international scientifique sur l'arganier est un rendez-vous bisannuel de rencontres et d'échange entre les membres de la communauté scientifique et un lieu de communication et de valorisation des travaux de recherche effectués sur l'arganeraie et l'arganier.

    Le congrès, organisé par l'Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l'arganier (ANDZOA) en partenariat avec le ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime, le Haut-commissariat aux eaux et forêts et l'Institut national de recherche agronomique, a pour thème «le capital naturel de l’arganeraie: valeur et valorisation».

    «D’une part, le congrès vise le partage des connaissances scientifiques et techniques entre les chercheurs nationaux et internationaux, les gestionnaires forestiers, les acteurs économiques et les institutions de développement. D’autre part, les résultats des travaux du congrès visent à contribuer à la mise en œuvre du contrat-programme de la filière d'arganier sur des bases scientifiques solides», assurent les organisateurs.

    La recherche scientifique étant un aspect fondamental pour le développement de la filière, les organisateurs ont choisi, pour cette édition, des études et travaux de recherche qui abordent différents axes liés autant à l’arbre qu’à son écosystème. Ainsi, le premier axe des présentations concerne la structure et le fonctionnement de l'écosystème de l’arganeraie. Le deuxième aborde l’agroforesterie, l’arganiculture, la biotechnologie et l’amélioration génétique.

    Quand au troisième axe, il se penche sur la valorisation des fruits de l’arganier à travers la présentation de plusieurs travaux de recherches sur les vertus médicinales des produits de l’arganier. Et enfin, le quatrième s’attarde sur les changements sociaux, patrimoniaux et le développement dans la réserve de la biosphère de l’arganier. Pour cette année, le congrès connaît l’organisation de la première édition du Salon international de l’arganier, avec une exposition durant 5 jours.

    Le salon s’inscrit dans une optique de dynamisation économique, écologique et sociale de la filière de l’arganier en mettant en valeur les atouts et les potentialités de cette dernière. Il est ainsi dédié à l’univers de l’arganier dans sa globalité où sont débattues des questions sur la synergie locale et la normalisation de l’ensemble des maillons de la chaîne de valeur de la filière.

    En somme, le congrès ainsi que le salon visent à mettre en valeur les avancées majeures réalisées au niveau de la filière de l’arganier en plus des efforts déployés dans le cadre du Plan Maroc Vert.

    De notre correspondante, Sabrina Belhouari

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc