×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Détroit: 3 ports à la conquête du marché des croisières

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5650 Le 09/12/2019 | Partager
    Tanger s’associe aux ports de Malaga et de Tenerife
    L’objectif, mettre en place des produits communs pour attirer les opérateurs
    detroit-bateau-050.jpg

    Les ports de Tanger, Malaga et Tenerife ont décidé de mettre en commun leurs efforts pour inciter les spécialistes de la croisière à programmer de nouveaux itinéraires dans la Région et augmenter le nombre d’escales dans leurs ports respectifs (Ph. L'Economiste)

    Tanger, Tenerife et Malaga unissent leurs forces. Les ports des trois villes viennent de signer un accord à Tanger pour affermir leur coopération commerciale et pour faire des programmations communes. Depuis quelques années, une véritable bataille se joue au niveau international avec des opérations marketing et commerciales agressives à fort budget visant à influencer les marchés et à attirer les armateurs dans le domaine des croisières.

    C’est dans ce contexte qu’une vision stratégique de développement de la croisière dans l’ouest de la Méditerranée a été partagée par les autorités portuaires des trois ports de Tanger, Malaga et Tenerife. Ces derniers ont décidé de mettre en commun leurs efforts pour inciter les spécialistes de la croisière à programmer de nouveaux itinéraires dans la Région et augmenter le nombre d’escales dans leurs ports respectifs.

    Il s’agit, selon Mohamed Ouanaya, président de la Société de gestion du port de Tanger-ville de travailler en front commun pour attirer les grands croisiéristes. « Il est question de regrouper la force de frappe des 3 ports pour pouvoir mieux vendre les potentialités de chacun d’entre eux», assure Ouanaya. Tanger apporte dans ses bagages un excellent positionnement géographique ainsi que des installations rénovées aux meilleurs standards internationaux.

    En plus, la ville s’est offert une cure de jouvence avec un programme de mise à niveau urbain intégrée, Tanger Métropole, complété par un programme de mise à niveau de l’environnement portuaire, une première au Maroc. De même, les autres ports apportent une complémentarité en matière de leurs produits respectifs.

    C’est le cas de Tenerife pour qui la haute saison s’étale jusqu’en hiver, ce qui permet de profiter des flux de visiteurs que Tanger et Malaga ne peuvent attirer, et vice versa. L’objectif de cette union est de profiter de l’embellie du secteur de la croisière qui connaît, depuis quelques années, un certain engouement.  

    Pour 2019, les prévisions tablent sur près de 30 millions de croisiéristes, soit une augmentation de 6% par rapport à 2018. Le port tangérois a réussi son coup. En matière de trafic, il a connu une augmentation continue qui a atteint pour la période en cours de 2019 les 14,3%. Les escales confirmées pour 2020 ont quant à elles augmenté de 16%, preuve de la confiance des opérateurs dans ses nouvelles installations.

    De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc