×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

M’Hamid El Ghizlane pérennise son patrimoine

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5649 Le 06/12/2019 | Partager
Un projet de digitalisation de cinq styles musicaux
Soutenu par le fonds des ambassadeurs américains pour la culture au Maroc
mhamid-el-ghizlane-049.jpg

M'Hamid El Ghizlane menacée par la sécheresse, pourrait, sous l'effet massif de l'exode vers les grandes villes, subir une migration irréversible et voir tout son patrimoine culturel et musical disparaître. Pour sauver et préserver cet héritage, un projet ambitieux de documentation du répertoire de cinq styles musicaux de cette région a été lancé par l’association locale Zaila. A découvrir sur www.draaheritage.org
(Ph. draaheritage.org)

Dans l'oasis de M'Hamid El Ghizlane, la dernière des 6 oasis qui composent la Vallée du Draa au sud du Maroc, la musique est une partie intégrante de la culture locale. Influencé par les traditions arabes, berbères et sub-sahariennes, le patrimoine musical de cette région dispose d’une richesse inestimable.

Malheureusement, l’oasis est actuellement menacée par la migration de la population active vers les centres urbains à cause de la raréfaction de l'eau et l'empiétement des dunes de sable sur les champs. Cette migration qui prend une ampleur inquiétante ces dernières années, creuse le gap entre la génération des anciens et celle des jeunes. Il en résulte une rupture dans les voies traditionnelles de transmission de l’héritage musical local, et le risque de faire perdre à jamais ce patrimoine musical irremplaçable.

Pour sauver et préserver cet héritage, un projet ambitieux de documentation du répertoire de cinq styles musicaux de cette région a été lancé par l’association locale Zaila. Le projet «Héritage musical du Sud de la Vallée de Draa», qui a démarré en 2016, vient d’être clôturé avec le lancement du site web www.draaheritage.org, une archive numérique documentant la diversité culturelle de la vallée du Draa.

«Le projet de documentation de la musique du Sud de Draa vient pour combler le vide générationnel conséquence de la migration et assurer la préservation et la transmission du patrimoine musical local via la documentation, la digitalisation et la transcription des paroles de 5 styles musicaux. Dans un deuxième temps, le contenu de ces travaux sera déployé dans un autre projet en cours», explique Halim Sbai, président de l’association Zaila.

Ce projet est soutenu par un financement de plus de 52.726 dollars provenant du Fonds des ambassadeurs du Maroc pour la préservation culturelle (AFCP), axé sur la documentation des traditions musicales ancestrales en voie de disparition du Sud de la vallée du Draa. Le projet est appuyé également par Aziza Chaouni Projects, et supporté par les deux associations américaines Playing For Change Foundation et International Society of Music Education.

Dans le détail, le site web comprend des enregistrements de cinq styles de musique typique des oasis du Sud de la vallée de Draa. Il s’agit de «Rokba», «Akalal et Def», «Ganga», «Chamra» et «Ahidous». Pour chaque style musical, les porteurs du projet ont recueilli des témoignages de musiciens, des enregistrements en live de musique et de danse, la transcription des textes chantés ainsi que les notations de musique.

mhamid-el-ghizlane-ptrimoine-049.jpg

De plus, le site web fait un descriptif des vêtements et instruments caractéristiques de chaque style musical et donne des explications sur la fabrication des instruments musicaux traditionnels. Et enfin, le côté architectural est mis en avant à travers des dessins architecturaux démonstratifs qui expliquent le contexte et les lieux où ces musiques sont pratiquées dans la région.

Les archives du patrimoine musical de la vallée du Draa méridionale sont hébergées sur le site web et une plate-forme d'applications compatibles avec iPhone et Android qui seront bientôt disponibles. Le projet «Héritage musical du Sud de la Vallée de Draa» ne s’arrête pas là, car le résultat du travail de documentation sera déployé dans l’école de musique «Joudour Sahara», un autre projet porté par l’association Zaila et Aziza Chaouni, architecte et enseignante à l’Université de Toronto.

Avec l’objectif de transmission du patrimoine musical local aux jeunes de la région, cette école unique en son genre se concentre sur l'autonomisation des jeunes avec des programmes d'éducation musicale dans un espace sûr et accueillant. Elle octroie une formation dans les disciplines liées à la musique (enregistrement, montage vidéo ...) et est également un moyen de diffuser la culture de préservation de l'environnement. La programmation de l’école prévoit des ateliers sur place pour la confection et la réparation d'instruments de musique, un art en déperdition à cause de la disparition des artisans spécialisés.

En plus de l'enseignement, l’école permet un échange avec les artistes nationaux et internationaux en visite à M’Hamid. Bien que ces deux projets ont pour vision de faire redécouvrir et apprécier la musique locale du Draa en offrant un accès digital, les porteurs des projets aspirent surtout à maintenir les jeunes dans la région en créant des opportunités et des activités en lien avec leur culture et leur identité.

De notre correspondante permanente, Sabrina BELHOUARI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc