×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Aksal: Les malls de Rabat et Marrakech dès 2022

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5641 Le 26/11/2019 | Partager
    6000 emplois, 2,2 milliards de DH, 22 millions de visiteurs prévus
    L'architecture des 2 centres signée par les concepteurs du Mall de Dubai
    40% de l’offre commerciale déjà réservée, une dimension résidentielle à venir
    aksal-malls-de-rabat-et-marrakech-041.jpg

    Présentés en grande pompe au Mapic de Cannes par Salwa Idrissi Akhannouch, les futurs malls d’Aksal promettent de satisfaire les visiteurs dès l’entrée avec une architecture «bluffante» (Ph. Adam)

    Après l’annonce de ses nouveaux malls la semaine dernière à Cannes, le groupe Aksal vient de livrer de nouveaux détails sur ces projets. Le spécialiste du retail, dirigé par Salwa Idrissi Akhannouch entend maintenir le niveau atteint avec le Morocco Mall Casablanca, le précurseur. C’est le cas avec une architecture très osée et un design aux standards internationaux.

    A Marrakech, le futur mall au concept semi-ouvert, sera situé sur  l’avenue Mohammed VI. Le style de la devanture s’inspirera des montagnes environnantes du Haut Atlas, avec une conception qui mettra en œuvre une série de terrasses paysagères menant à un jardin situé sur le toit. Les espaces seront «sculptés» directement sur la façade de style rocheux, selon Aksal.

    Le projet est signé par le très réputé cabinet DP Architects de Singapour, les mêmes qui ont donné forme au Dubaï Mall. Tous les toits du mall seront peints en vert, pour un autre clin d’œil à la nature. Visibles d'une haute altitude, ils deviendront un nouveau repère visuel pour les passagers à destination et en provenance de l'aéroport de Marrakech.

    Une volière, un enclos à papillons, ainsi que de nombreux plans d'eau orneront cette structure dont la conception culminera avec l'attraction principale composée d’une chute d'eau extérieure et d’une rivière artificielle située au centre du mall qui s’étend sur 135.000 m2 dont 50.000 m2 de surface de vente.

    Les visiteurs pourront faire du shopping, mais aussi profiter de promenades en bateau, des fontaines musicales, de villages de neige ainsi que de nombreux espaces de divertissement et de restauration. Le mall répondra également aux besoins spécifiques des différents segments du marché, puisqu’il offrira des zones qui seront entièrement réservées au luxe et au haut de gamme, mais aussi des espaces shopping plus accessibles. Le mall de Marrakech se démarquera aussi par l’intégration d’une composante résidentielle dans une ville où le tourisme reste roi et qui sera déclinée postérieurement.

    A Rabat, l’architecture est aussi mise en avant avec un complexe signé par les mêmes architectes que Marrakech. Le site dont les travaux de construction devraient démarrer incessamment, selon le groupe, se situe sur une parcelle de 4,3 hectares sur les rives du Bouregreg avec une vue directe sur le Mausolée Mohammed V et le Grand Théâtre de Rabat. L’élément distinctif du Morocco Mall Rabat, c'est surtout le mariage entre l'urbain et le paysager avec une inspiration puisée dans la lumière et la nature.

    Il se caractérise par une verrière géante qui permettra de maintenir un espace central ouvert à la lumière du jour. C’est dans cet atrium central que l’attraction principale prendra place avec des chutes d’eau, de la végétation et un aquarium géant en toile de fond. Les toits, quant à eux, seront entièrement recouverts de verdure pour s'intégrer dans l'environnement.

    Comme annoncé, l’investissement total des deux malls dépassera les deux milliards de DH avec une ouverture prévue en 2022. La commercialisation a déjà été entamée pour les deux futurs centres avec 40% de la superficie déjà réservée par des enseignes de prestige, selon Aksal. Entre eux figureront, sans doute les marques phares partenaires comme Zara mais aussi Yan&One, marque de cosmétiques appartenant au groupe Aksal.

    Les grandes étapes

    Aksal a été fondé par Salwa Idrissi Akhannouch, en 2004. Peu avant, elle avait conclu un contrat avec le groupe espagnol Inditex, pour la distribution de ses marques au Maroc. En 2004, le premier mégastore Zara d’Afrique du Nord et de l’Ouest ouvrait à Casablanca.
    D’autres accords de franchise suivront avec de grandes marques et avec des distributeurs comme les Galeries Lafayette, FNAC, GAP, etc.
    En 2008, Aksal se tourne vers les malls et inaugure en décembre 2011 le Morocco Mall Casablanca.
    En 2017, le groupe lance YAN&ONE, sa propre marque dédiée à la beauté, cosmétiques et bien-être, un projet qui a nécessité 3 ans de recherches avec l’intervention d’experts et designers internationaux.
    Aksal se compose actuellement de cinq pôles d’activité: Aksal Retail, Luxury, Cosmetics, Digital en plus de Malls & Property.

    En chiffres...

    • Morocco Mall Marrakech
    • 1,1 milliard de DH d’investissements
    • 7,3 ha de superficie
    • 135.000 m2 bâtis
    • 50.000 m2 de surface de vente
    • 3.000 emplois directs
    • 12 millions de visiteurs prévus par an
    • Morocco Mall Rabat
    • 1,1 milliard de DH d’investissements
    • 4,3 ha de superficie
    • 115.000 m2 bâtis
    • 40.000 m2 de surface de vente
    • 3.000 emplois directs
    • 10 millions de visiteurs prévus par an

    Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc