×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    France/Port du voile: Les positions sont claires

    Par L'Economiste | Edition N°:5626 Le 31/10/2019 | Partager
    Interdiction pour les parents accompagnant les sorties scolaires
    Le Sénat vote en attente de l'Assemblée nationale
    Le Conseil religieux du CFCM se prononce

    Le Sénat français, dominé par l'opposition de droite, vient d’adopter une proposition de loi visant à interdire le port de signes religieux aux parents accompagnant des sorties scolaires. A l'issue d'un débat de près de cinq heures, le texte a été voté au Sénat par 163 voix contre 114 et 40 abstentions. Il a toutefois peu de chances d'être voté par l'Assemblée nationale, dominée par la majorité présidentielle.

    Le vote du Sénat intervient dans un climat tendu au lendemain de l'attaque contre une mosquée à Bayonne (sud-ouest). Le sujet a été relancé à la mi-octobre par un incident survenu dans une assemblée régionale. Un élu d'extrême droite avait pris à partie une femme voilée accompagnant un groupe d'enfants assistant à la séance dans le cadre d'une sortie scolaire. Devant le Sénat, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a d'emblée réaffirmé son opposition à la proposition de loi.

    Mais, il s'est engagé à être «en soutien des directeurs d'établissements dans les mesures qu'ils souhaitent prendre pour lutter contre le prosélytisme». Le ministre a également défendu son combat pour la laïcité, mais aussi contre le communautarisme et contre la radicalisation.

    Les opposants à l'interdiction ont élargi le débat à ses conséquences. «Elle pourrait éloigner certains enfants de l'école publique», a estimé Antoine Karam, de la majorité gouvernementale. Ce débat «est du pain béni pour les islamistes», a lancé la socialiste Laurence Rossignol. «Les prédateurs qui rejettent notre modèle républicain peuvent se réjouir de l’émergence d'une société de prohibition, d'interdiction, d'exclusion», a renchéri l'ancien ministre socialiste Patrick Kanner.

    C'est un sujet de crispation pour la société française. Régulièrement alimenté par des cas comme le port du voile intégral, les créneaux réservés aux femmes dans certaines piscines ou la remise en cause de certains programmes scolaires. Le président français Emmanuel Macron a ciblé mardi dernier ceux qui «voulant semer la haine et la division se servent du principe de laïcité pour mener le combat contre telle ou telle religion».

    «La laïcité n'est ni la négation du fait religieux, ni un outil de lutte contre les religions mais une valeur qui complète le triptyque républicain (liberté, égalité, fraternité) autant qu'il épouse et renforce chacun de ces piliers», a-t-il ajouté lors de l'inauguration du Centre européen du judaïsme à Paris. 

    «Il faut que le Conseil français du culte musulman (CFCM) ait une parole forte sur la place du voile, les femmes, l'école. Il faut un discours clair pour ne pas laisser perdurer l'ambiguïté dont s'alimentent les radicaux…», a poursuivi le chef de l'Etat.

    C’est une prescription religieuse, mais …

    Lors d’une réunion exceptionnelle de son conseil religieux, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé avoir chargé une commission de définir les grands signes de radicalité d'ici à la fin de l'année. Et ce, en plein débat autour de la pratique de l'islam en France. Le conseil s’est réuni au lendemain d'une rencontre avec Emmanuel Macron qui l'a appelé à «combattre, aux côtés de l'Etat, le communautarisme et l'islamisme». L’instance a par ailleurs rappelé que «le port du voile est une prescription religieuse, mais celles qui ont décidé de s'en affranchir ne sont pas moins musulmanes et restent dans la communauté des croyants …».

    F. Z. T. avec agences

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc