×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Gharb: Démarrage réussi pour la campagne agricole

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5626 Le 31/10/2019 | Partager
    Les pluies ont permis d’accélé­rer la mise en place des cultures annuelles
    Un programme d’emblave­ment de 520.000 ha pour les céréales
    Impact positif sur la matura­tion de l’arboriculture en parti­culier les agrumes

     Démarrage de la campagne agricole 2019-2020 au niveau de la région Rabat-Salé-Kénitra sous de bons auspices. Les dernières précipitations ont touché presque l’ensemble du territoire de la ré­gion avec une moyenne enregistrée du 21 au 24 octobre courant de 31 mm, avec un pic de 74 mm dans la zone côtière et 27 mm au niveau de la province de Khemis­set.

    «Ces pluies vont permettre d’accélé­rer la mise en place des cultures annuelles comme les céréales, les légumineuses et  la betterave à sucre», souligne Aziz Bel­louti, directeur de la direction régionale d’agriculture de la R.S.K. Ces premières précipitations sont arrivées au bon moment pour dynamiser davantage le rythme de la préparation du sol pour l’installation des cultures, principalement les céréales avec un programme d’emblavement de 520.000 ha, les légumineuses (70.000 ha) et les cultures fourragères (111.000 ha), selon la direction régionale d’agriculture.

    De telles pluies vont améliorer la croissance, le déve­loppement et la productivité des cultures  en place, en particulier le maraîchage d’automne, l’arboriculture, les cultures sucrières, les cultures fourragères et le couvert végétal des parcours, ajoute-t-elle. Sans oublier l’effet positif de ces pluies sur les cultures sucrières dont les superficies emblavées ont atteint plus de 6.500 ha pour la betterave sucrière (42% du programme prévisionnel) et 10.000 ha pour les super­ficies sous canne à sucre.

    Ces dernières pluies seront aussi d’une grande utilité pour l’arboriculture. Elles vont permettre le grossissement, la maturation et l’amélio­ration des caractéristiques organoleptiques des productions pendantes, en particulier les agrumes. Ces dernières précipitations auront un impact positif sur la qualité de la production des agrumes à commencer par leur couleur, précise Bellouti. A noter que la région de Rabat Salé Kénitra compte envi­ron 120.000 ha plantés en arbres fruitiers, dont 22% en agrumes et 58% en oliviers.

    Les dernières précipitations ont contri­bué relativement à l’amélioration des ré­serves de barrages de la région à usage agri­cole. Ainsi, on enregistre un taux moyen de remplissage de 55%. La situation des retenues des barrages Idriss 1er (70,5%), Al Wahda (51%) et El Kansra (44,5%), laisse présager une satisfaction des besoins en eau des cultures installées et celles pro­grammées pour la campagne 2019/2020 concernant le programme d’irrigation 2019-2020 au niveau des zones dominées par les grands barrages, selon la direction régionale d’agriculture. En dépit des condi­tions pluviométriques non favorables sur le plan national lors de la campagne agricole précédente, notre région a pu réaliser des résultats encourageants, tient à rappeler Bellouti.

    Des mesures d’accompagnement

    Pour garantir le bon déroulement de cette campagne, un certain nombre de mesures ont été prises par la direction régionale d’agriculture en coordination avec les instances concernées ainsi que les professionnels. Parmi elles, la mobilisation d’un réseau de distribution d’intrants avec plus de 43 points de vente mis en place en vue de garantir un approvisionne­ment régulier de proximité des agriculteurs, en semences certifiées des céréales et engrais. Ce dispositif va permettre la mise à la disposition des agriculteurs d’intrants (semences sélectionnées et engrais) en quantités suffisantes, selon la direction régionale. Sans oublier la poursuite du pro­gramme d’assurance multirisque climatique des céréales, légumineuses, l’arboriculture fruitière et oléagineux.

    Noureddine EL AISSI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc