×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    PME: Comment intégrer les chaînes de valeur

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5611 Le 10/10/2019 | Partager
    Le Femise, la BAD et l’Iscae passent les obstacles à la loupe
    Logistique, financement, connaissance des marchés, innovation, capital humain…
    pme_011.jpg

    L’étude réalisée par le Femise, en collaboration avec l’Iscae et le bureau de la Banque africaine de développement (BAD) à Rabat, s’appuie sur un échantillon de 100 entreprises, couvrant l’ensemble de l’industrie marocaine. Toutes sont localisées dans la région de Casablanca-Settat. 76% sont implantées dans une zone industrielle

    Ce n’est un secret pour personne: les PME marocaines ne sont pas suffisamment intégrées dans les chaînes de valeur internationales. Le dernier rapport du Forum euro-méditerranéen des instituts de sciences économiques (Femise), intitulé «Identification des obstacles à l’intégration des PME marocaines aux chaînes de valeur mondiales», vient corroborer ce constat, chiffres à l’appui.

    Environ 30% sont confrontées au manque de services logistiques efficaces, au manque de compétitivité de leurs produits, la difficulté à satisfaire les exigences des donneurs d’ordre et la difficulté à mettre leurs produits ou processus de production aux normes et standards imposés. Les représentants de l’Amica et de l’Amith ajoutent également le manque de main-d’œuvre qualifiée. Un peu moins de la moitié des entreprises interrogées sont intégrées dans une chaîne de valeur.

    Le nombre de leurs donneurs d’ordre oscille entre 0 et plus de 50. Même pour celles qui ne sont pas intégrées, leurs donneurs d’ordre sont généralement des multinationales, avec lesquelles sont entretenus essentiellement des partenariats commerciaux.

    Quant à la nature des relations avec les donneurs d’ordre, 50% des entreprises les qualifient de «relations de long terme, solides et de confiance», 33% considèrent qu’elles sont «sans aucune garantie dans le moyen terme» et 17%: «sous tensions en termes de coûts ou de délais de livraison...».

    A la question de savoir ce dont les PME ont le plus besoin pour intégrer les chaînes de valeur mondiales (CVM), la réponse qui revient le plus fréquemment (presque 80%) est le support pour la mise en contact avec les entreprises étrangères, suivi du besoin de crédits bancaires (74% des réponses) et de support pour la mise en conformité des produits et/ou des processus de production aux normes et standards (58%).

    Le besoin de support pour la formation des salariés représente seulement 32% des réponses. Pour les mesures économiques qui seraient les plus à même de faciliter l’intégration des PME dans les chaînes de valeur mondiales, il faudrait, selon l’Amith, «faciliter, encourager et accompagner les porteurs de projets d’investissements industriels et les IDE».

    Les entreprises interrogées sont réparties à travers 14 secteurs d’activités, avec une appartenance un peu plus marquée à l’habillement (19%), cuir & chaussures (19%), équipements électriques (14%), industrie pharmaceutique (10%) et caoutchouc & plastique (10%)... La majorité d’entre elles ont entre 50 et 99 salariés. 20% des entreprises appartiennent à une firme ou une filiale de plus grande taille.

    Pour la moitié d’entre elles, entre 20 à 30% du capital sont détenus par des actionnaires étrangers. 66% ont une certification internationale (principalement de type ISO). Concernant l’activité export, 37% exportent 1 seul produit. Les principales destinations sont l’Europe (32%), l’Afrique (25%), la région MENA (18%), Etats-Unis (14%), Japon (7%) et Chine (4%).

    M.Ko.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc