×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5583 Le 02/09/2019 | Partager

Pologne: Une application pour dénoncer les petits méfaits quotidiens
Les Polonais qui souhaitent informer les autorités d'un petit délit ou comportement inacceptable auront désormais à leur disposition une application qui permet de le faire en quelques clics, ont annoncé jeudi ses créateurs de la société informatique EON46. Baptisée «sygnalista» (rapporteur), l'application permet à tout usager de téléphone cellulaire de signaler facilement, une photo ou une vidéo à l'appui, tout événement «révoltant» - déversement d'ordures dans une forêt, voiture garée illégalement sur un emplacement réservé aux personnes handicapées, mauvais traitements aux animaux - à l'autorité compétente, ont indiqué à la presse les dirigeants de la société, en cours d'enregistrement, Bartosz Kubacki et Wlodzimierz Burliga. L'utilisateur pourra rester anonyme, mais il sera encouragé à s'identifier pour donner plus d'impact à son information. L'application l'aidera à trouver l'institution compétente parmi quelque 2500 adresses de sa base de données. Les deux entrepreneurs ont reconnu que leur invention risquait d'être mal accueillie en Pologne, pays qui a connu une occupation nazie suivie de près d'un demi-siècle de régime policier communiste et dont la culture traditionnelle considère la délation comme un comportement particulièrement indigne.

L'Américain «Marquis» devient champion du monde d'air guitar
Costume spectaculaire, maquillage outrancier et une bonne dose d'énergie: vingt concurrents sont montés sur scène pour un concert survitaminé de guitare... sans guitare, et tenter de décrocher le convoité titre de champion du monde d'air guitar. Une récompense revenue cette année à l'Américain Rob «Marquis» Messel. Le championnat du monde de la spécialité se déroule depuis 24 ans chaque été dans la petite ville finlandaise de Oulu, près du cercle polaire. Ce concours est aujourd'hui devenu une institution dans un pays toujours fier d'organiser des compétitions d'à peu près n'importe quoi, de courses où il faut porter sa femme jusqu'à l'épreuve d'endurance suprême: rester assis nu le plus longtemps possible sur une fourmilière. Et si l'idée de se tortiller sur scène déguisé en homme des cavernes, en sorcier ou en gorille tout en jouant frénétiquement de sa guitare invisible peut sembler un peu futile à certains, les 20 concurrents en course cette année ont préparé leur affaire très minutieusement. «J'ai joué de différents instruments au fil des années mais je suis limité par ma technique», a avoué à l'AFP le vainqueur Rob «Marquis» Messel. «Mais l'air guitar c'est une page blanche et vous pouvez tout faire». L'Américain a notamment ébloui les juges avec ses glissades à travers la scène, qui lui ont permis de prendre la première place à la double championne en titre, la Japonaise Nanami «Seven Seas» Nagura. Celle-ci a toutefois également enchanté le public avec son énergie diabolique et en réussissant à jouer de sa guitare imaginaire... avec les dents. D'autres sont allés jusqu'à s'asperger de ketchup et le candidat français Frédéric «French Kiss» Reau a, lui, surpris en prenant le temps de répondre à un appel (imaginaire) de sa mère au beau milieu de sa performance. Mais ce n'était visiblement pas ce que les juges recherchaient en priorité. Son compatriote Vincent «Lord Scrat» Roussel, champion de France de la discipline, n'a pas davantage convaincu.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc