×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Banque Populaire: De TME aux Marocains du Monde

    Par Abashi SHAMAMBA | Edition N°:5579 Le 27/08/2019 | Partager
    Le groupe contrôle 52% des dépôts des MRE
    Le conseil juridique, pivot de la politique d’accompagnement
    Depuis 55 ans, la diaspora est un segment stratégique
    jalil_sebti_079.jpg

    Jalil Sebti, directeur général de la Banque de détail du groupe BP: «A l’origine, on était un peu le lien entre les travailleurs marocains en Europe et le pays» (Ph. F.Alnasser)

    De TME aux Marocains du Monde, le marché de la diaspora marocaine fait partie de l’ADN  de la Banque Populaire. C’est au détour de son «Bladi summer tour» que le groupe a étalé toute sa puissance sur ce marché que lui dispute une concurrence qui va désormais bien au-delà des acteurs bancaires: un million de clients, soit un MRE sur cinq pour 96 milliards de DH de dépôts. Les dépôts à vue représentent 2/3 de ces ressources. Le 1/3 restant est composé de dépôts et placements rémunérés.

    La part de marché du groupe BP est estimée à 52%. Ses deux challengers suivants sur le marché, Attijariwafa bank et BMCE Bank of Africa se partagent 38%. Autant dire qu’il peut voir venir, mais pas question de s’endormir sur ses lauriers à l’heure où les transferts des MRE connaissent un petit coup de mou (-1,5%). Selon les données de la banque centrale, en 2018, les dépôts des Marocains résidant à l’étranger se sont établis à 183 milliards de DH l’an dernier, marqué par une nette décélération de la croissance, 0,9%, après une progression de 5,1% en 2017.

    La Banque Populaire fête cette année les noces d’orchidée (55 ans de mariage) de la relation particulière qui la lie aux Marocains du Monde. C’est en 1964 qu’a été effectuée la première opération de bancarisation et de rapatriement de l’épargne de ceux que l’on appelait alors «travailleurs marocains à l’étranger, TME».

    A l’époque, les guichets de la banque étaient logés dans le réseau consulaire dans les premiers foyers d’émigration marocaine en Europe. Si le service de base était le transfert des économies sur salaires, il arrivait souvent que le personnel de l’ex-Banque Chaâbi du Maroc se mue en assistante sociale. «On était un peu le lien entre cette population et le pays», rappelle Jalil Sebti, DG de la Banque de détail du groupe Banque Populaire.

    En 55 ans, le profil comme les besoins des Marocains du Monde ont considérablement évolué. Cette population est aujourd’hui demandeur de plus de conseil.  Le groupe a dû adapter tout le parcours client pour coller à ces nouvelles attentes. Le lancement du pack «bladi» incluant des prestations juridiques, d’une plateforme CRC afin de répondre aux questions que se posent les clients, du «bladi Energy» et des produits ciblant les MRE de moins de 35 ans font partie de ce processus.

    Les plus jeunes (la moyenne d’âge est de 35 ans) s’orientent vers des produits plus sophistiqués et la banque à distance tandis que les anciens posent de questions récurrentes sur la problématique de la succession, assure Wassim Biaz, directeur Marchés des Marocains du Monde de Banque Populaire.

    Facile en apparence, la question de la succession est d’une incroyable complexité pour les MDM car elle touche à plusieurs domaines (fiscalité, réglementation de change, désignation des héritiers, double nationalité, etc). A ce sujet, l’une des questions qui revient le plus souvent concerne le rapatriement en Europe des biens hérités au Maroc, révèle le directeur Marchés Marocains du Monde chez BP.

    C’est un problème épineux car il balaie plusieurs sujets et situations variées: réglementation de change, mariage mixte, etc. Tout un réseau de praticiens spécialisés agréés par le groupe, va accompagner les clients sur ces sujets qui demandent de l’expertise juridique pointue.

    On est donc loin de l’objectif des opérations de bancarisation visant à faciliter le rapatriement des économies sur salaires de ceux qu’on appelait alors les travailleurs marocains à l’étranger. L’accompagnement couvre désormais l’ensemble des aspects de la vie des MDM. L’immobilier reste l’investissement de prédilection (10 milliards de DH d’encours de crédits chez BP) de la diaspora marocaine, mais l’assurance-vie attire de plus en plus de clients.

    Sur le plan de l’accompagnement, le groupe Banque Populaire après s’être appuyé sur des points de guichets au sein des représentations consulaires du Royaume en France, en Belgique,  aux Pays-Bas et en Allemagne, a ouvert en 1972 une filiale en France, Banque Chaabi du Maroc, devenue Chaabi Bank, après obtention du passeport européen. Ce passeport lui a permis de densifier sa présence dans l’Union Européenne, notamment en Italie, en Espagne et en Grande-Bretagne.

    La banque a par ailleurs étendu sa présence au Moyen-Orient et plus récemment en Amérique du Nord, devenant la première banque marocaine à s’installer au Canada, et la seule à opérer aux États-Unis.

    Quelques dates-clé

    1964: Première opération de bancarisation et de rapatriement de l’épargne
    1970: Ouverture d’un bureau de représentation à Gibraltar
    1972: Création de la Banque Chaabi du Maroc à Paris
    1976: Création de Maroc Assistance Internationale et ouverture d’une succursale Banque Chaabi du Maroc en Belgique
    1984: Ouverture de la première représentation au Moyen-Orient via la délégation d’Arabie Saoudite à Djeddah
    1988: Ouverture du premier bureau de représentation en Amérique du Nord à Montréal
    2007: Obtention du passeport de la Banque Chaabi du Maroc, qui devient Chaabi Bank, filiale habilitée dans toute l’Union européenne
    2008: Ouverture d’une filiale aux Emirats Arabes Unis
    2010: Ouverture d’un bureau de représentation au Danemark couvrant tous les pays scandinaves
    2011: Ouverture d’une succursale Chaabi Bank en Grande-Bretagne
    2015: Ouverture d’un bureau de représentation aux Etats-Unis
    2017: Le groupe célèbre son millionième client MRE
    2018: Ouverture du bureau de représentation au Qatar

    A.S.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc