×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5566 Le 31/07/2019 | Partager
    cari_insolite_066.jpg

    ■ Un serpent met des parlementaires nigérians en fuite
    Un serpent est tombé du toit sur des législateurs réunis dans un Parlement régional du sud-ouest du Nigeria, forçant les députés à quitter précipitamment les lieux pour ne plus vouloir y remettre les pieds avant une sécurisation des locaux, a raconté vendredi le porte-parole de l'[email protected]. «Nous étions sur le point d'entrer en séance plénière quand un gros serpent est sorti de la chambre. Cela a perturbé notre réunion et nous avons dû quitter les lieux en toute hâte», a déclaré le porte-parole du Parlement de l'Etat d'Ondo, Olugbenga Omole. Il a précisé que le reptile était tombé jeudi du toit à l'intérieur de la chambre et n'avait blessé personne avant d'être tué. Selon le porte-parole, l'incident trouve son origine dans la décrépitude des locaux et le manque d'argent pour leur entretien. «Cette chambre n'offre plus la sécurité nécessaire au travail législatif et c'est pourquoi nous avons décidé d'ajourner nos réunions sine die. La chambre va se mettre en vacances parlementaires pour une durée indéterminée», a-t-il affirmé. Il a ajouté que les députés allaient rencontrer le gouverneur de l'Etat d'Ondo, Rotimi Akeredolu, et exiger qu'il prenne les mesures nécessaires. La chambre ne se réunira pas tant que les locaux n'auront pas été l'objet d'une fumigation complète, a-t-il souligné.

    ■ Le sceau présidentiel américain trafiqué
    Deux têtes au lieu d'une seule: le microcosme politique de Washington a dû s'y reprendre à deux fois pour se rendre compte que le sceau du président des Etats-Unis projeté derrière Donald Trump cette semaine lors d'un discours avait été manipulé pour ressembler à l'aigle à deux têtes russe. Celui-ci brandissait également des clubs de golf en lieu et place des habituelles flèches. Ce sceau trafiqué était projeté sur un écran blanc derrière le président américain lors d'une intervention mardi auprès d'étudiants de l'organisation Turning Point USA, destinée à fédérer les jeunes conservateurs. Mais personne n'avait remarqué la supercherie avant un article dans le Washington Post jeudi.
    Ces deux transformations du sceau présidentiel, dont le graphisme était autrement ressemblant à l'original, pourraient faire référence aux liens controversés de Donald Trump avec la Russie, ainsi qu'à sa passion pour le golf. Selon le Washington Post, ni l'organisation Turning Point USA ni aucun responsable de la Maison Blanche n'ont pu expliquer d'où venaient ces modifications, qui pourraient aussi bien être une farce intentionnelle qu'une erreur ayant conduit à utiliser un motif vendu en ligne sur des T-shirts ou des pulls par un site internet anti-Trump.o

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc