×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Tribune

    Maroc-USA: Je pars fière des opportunités créées

    Par Stephanie Miley | Edition N°:5566 Le 31/07/2019 | Partager

    Stephanie Miley a été chargée d’affaires des Etats-Unis au Maroc pendant trois années, depuis août 2016  

    Après trois magnifiques années passées au Maroc en tant que Chargée d’Affaires à l’Ambassade des Etats-Unis, il est temps pour moi de partir. Ce fut un privilège pour moi de faire partie de l’équipe dévouée composée de collègues marocains et américains de notre ambassade à Rabat et notre consulat à Casablanca.

    Ce fut un plaisir de travailler avec des responsables élus, des représentants de la société civile, des universitaires et des leaders de la société civile, et plus étroitement avec nos collègues diplomates et administrateurs civils, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans tous les ministères et établissements de tous les niveaux et tous les domaines d’activité. Ce fut un honneur pour moi de jouer un rôle pour continuer à élargir, approfondir et renforcer la plus ancienne relation dans l’histoire de la diplomatie américaine.

    Il y a près de deux siècles et demi, le Maroc a vu une nouvelle démocratie en difficulté essayant de faire ses premiers pas en tant que nation, et a ouvert ses ports aux navires américains, permettant aux Etats-Unis d’Amérique alors récemment proclamés de faire du commerce, nous aidant ainsi à soutenir notre lutte pour la liberté.  En agissant ainsi, le Maroc a reconnu le potentiel de l’Amérique et a aidé à le libérer.

    Aujourd’hui, ce lien historique continue à travers les navires transportant les marchandises entre les ports marocains et américains et sur les vols directs de Casablanca à New York, Washington, Miami, et plus récemment ma ville natale Boston. Il continue à travers nos liens commerciaux en développement aux termes de l’Accord de Libre Echange entre le Maroc et les Etats-Unis, qui a quadruplé le volume du commerce entre les deux pays. 

    Il continue à travers le développement de notre coopération en soutien des priorités nationales marocaines, avec le peuple américain accordant plus d’un million de dollars au peuple marocain, à travers les compacts du Millenium Challenge Corporation axés sur l’employabilité des jeunes, à travers les programmes d’alphabétisation de l’USAID dont bénéficient près de 700.000 étudiants, et à travers 55 années riches de milliers de liens tissés entre les personnes avec le Peace Corps.   Et ça continue à travers notre campagne de l’année «Moonshot Morocco» axée sur la science, la technologie, l’entrepreneuriat et le leadership, pour aider les jeunes marocains à élargir leurs horizons et réaliser leurs rêves.    

    Face aux menaces communes

    Quels que soient les défis qui se dressent face à nos deux nations, nous les affronterons ensemble. Le Maroc restera un partenaire indispensable pour les Etats-Unis dans la sécurisation d’un futur plus sûr et plus prospère pour tous nos citoyens.

    Notre coordination en matière d’application de la loi, la coopération militaire et les initiatives conjointes pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent ne sont pas simplement un témoignage de nos capacités, mais aussi un symbole de notre perspective partagée et volonté résolue pour faire face aux menaces communes.

    Notre intégration croissante et partagée du secteur privé fait des Etats-Unis le deuxième investisseur étranger au Maroc avec plus de 120 entreprises employant plus de 100.000 marocains, créant ainsi des opportunités pour les individus, les familles et les communautés.  Mais nous ne comptons pas nous arrêter ici, nous dévouons nos efforts pour réaliser la vision de la paix et de la sécurité pour toutes les nations.

    Je partirai en étant fière des opportunités que nous avons créées ensemble pour les générations futures, fière de la relation riche que nous avons cultivée dans un profond respect mutuel, et fière des valeurs partagées qui continuent de rapprocher le Maroc et les Etats-Unis ensemble pour la cause commune de la stabilité et de la sécurité de la région.

    Mon successeur, M. David Greene, arrivera avec une vaste expérience et la même passion pour s’engager dans ce précieux partenariat.  Je serai ravie d’entendre des nouvelles sur le potentiel sans limites que nos deux grandes nations libèreront ensemble, alors que nous créons de nouveaux liens reliant nos économies, nos continents et nos peuples.

    Je pars impressionnée par la beauté naturelle, l’histoire fascinante et l’avenir radieux du Maroc. Mais surtout, je pars en étant reconnaissante aux gens chaleureux et accueillants du Maroc qui ont fait de ce pays magnifique un «chez moi» pour ma famille et moi-même pendant trois inoubliables années.

    Merci, le Maroc.

    Sur tous les fronts

    Stephanie Miley quitte le Maroc après avoir passé trois ans comme chargée  d’affaires des Etats-Unis au Maroc. A ce titre, elle a été chargée de renforcer les relations commerciales, la coopération militaire... depuis sa date d’arrivée en août 2016. C’est une diplomate de carrière du «Senior Foreign Service». Elle est originaire de Boston, prestigieuse ville universitaire où elle a décroché un B.S. de l’Université Notre Dame et un autre diplôme de biochimie du Boston College. Elle enchaîne sur l’économie à Stanford, les Relations Internationales et la Sécurité Nationale au College National de la Guerre. Elle a travaillé au Conseil National de Sécurité  dans le staff de Madeleine Allbright. Stephanie Miley a aussi été affectée sur des terrains difficiles, désert du Sinaï, Kosovo, Irak, OTAN. Elle a aussi servi dans le Corps de la Paix en Equateur. Prochaine étape, Washington.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc