×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique

    Démocratie participative: Une campagne pour renforcer l’appropriation

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5545 Le 28/06/2019 | Partager
    Une plateforme électronique et une application pour smartphones
    Un guide pour saisir les opportunités de «la participation citoyenne»
    democratie_participative.jpg

    Pour Mustapha El Khalfi, les actions de communication autour de la démocratie participative visent à favoriser l’implication des citoyens dans la gestion des affaires publiques. L’idée est d’en faire, à terme, «une culture, un style de vie»

    Après la mise en place des textes juridiques, le gouvernement vient de lancer officiellement un dispositif favorisant une plus grande appropriation des mécanismes de la démocratie participative. L’objectif est de «faire de la participation des citoyens dans la gestion des affaires publiques, au niveau national et local, une culture, un style de vie», selon Mustapha El Khalfi, ministre en charge des Relations avec le Parlement et la Société civile. Intervenant lors de la conférence du lancement de la campagne de communication, El Khalfi a souligné l’importance de la sensibilisation des citoyens aux opportunités des mécanismes de la démocratie participative. C’est dans ce sens que s’inscrit le nouveau dispositif, mis en place en partenariat avec les deux Chambres du Parlement. Il s’agit notamment d’une plateforme électronique, www.e-participation.ma.

    Celle-ci présente, de façon didactique, les différents aspects liés à la présentation des pétitions et des motions de législation. Une application pour smartphones, téléchargeable sur App Store et Google Play, a été également lancée. Disponible en 4 langues, elle comporte plusieurs rubriques, dédiées notamment aux pétitions nationales et locales, aux motions de législation, en plus des différents textes juridiques relatifs à la démocratie participative. D’autres publications ont été réalisées, notamment un fascicule didactique, expliquant les démarches de la participation des citoyens, au niveau national ou au niveau des conseils locaux, ainsi qu’un guide pratique pour l’utilisation de l’application mobile. Autre action prévue: le lancement d’une campagne de communication, via les supports audiovisuels, notamment les chaînes télé et les radios, ainsi que les réseaux sociaux. «Cette expérience permettra d’élaborer une véritable stratégie pour une communication permanente autour de la démocratie participative», selon El Khalfi. Les jeunes sont la principale cible de cette campagne de communication. Surtout qu’ils ont montré un grand intérêt pour les questions liées à la gestion des affaires publiques. Des études ont également montré leur grande implication au niveau de la société civile. «Plus de 1,5 million de Marocains, de 15 à 34 ans, sont membres d’associations», a rappelé le ministre.
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc