×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    7.7 milliards

    Un tourisme accessible à tous

    Par L'Economiste | Edition N°:5543 Le 26/06/2019 | Partager
    tourisme_5543.jpg
    (Ph. AFP)

    «Le Code mondial d’éthique du tourisme préconise, notamment, la suppression des obstacles qui entravent le droit d’accès direct et personnel au tourisme», souligne l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). C’est «un instrument volontaire», qui deviendra «un traité juridiquement contraignant, la Convention cadre sur l’éthique du tourisme» après le vote de l’Assemblée générale de l’OMT en 2019. Comme l’indiquent les experts, «le potentiel de visiteurs concernés par des destinations accessibles représente environ 35% de la population mondiale: personnes en situation de handicap, seniors, familles avec enfants en bas-âge, femmes enceintes, personnes avec un plâtre… ».  Ils voyagent rarement seuls, avec en moyenne 1,9 accompagnant.
    Afin de permettre aux touristes en situation de handicap de profiter pleinement de leurs voyages, certaines entreprises touristiques et hôtelières dans le monde ont adapté leurs établissements et activités, et prévu des produits et services qui prennent en considération les déficiences motrices, visuelles, auditives ou cognitives de ce public.
     Un rapport de la Commission européenne a dressé en 2014 un portrait des voyageurs handicapés et âgés. Ainsi, le nombre de personnes atteintes de handicap dans l’Union européenne s’élève à près de 38 millions. La durée moyenne des séjours des Européens ayant des besoins spécifiques est de 6,7 nuitées. Les dépenses moyennes sont d’environ 700 euros (voyages dans leur propre pays) et 1.100 euros (voyages dans un autre pays d’Europe). Les voyageurs handicapés internationaux dépensent en moyenne 1.000 euros par séjour.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc