×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Insertion professionnelle par le sport: Tibu lance «Intila9a»

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5537 Le 18/06/2019 | Partager
    L’ONG démarre l’initiative le 7 octobre prochain
    180 jeunes «nini» y prendront part sur trois ans
    Ateliers techniques, digital, développement personnel, stages pratiques…
    mohamed_amine_zariat_037.jpg

    «Intilaqa» permettra aux jeunes d’embrasser une carrière de coach de vie ou encore de devenir auto-entrepreneur dans le domaine (Ph. Fadwa Alnasser)

    Insérer des jeunes sur le marché de l’emploi grâce à leur passion pour le sport. C’est le concept particulièrement attrayant de «Intilaqa». Cette initiative, lancée par l’ONG Tibu, est une première. Elle devrait permettre à plusieurs centaines d’athlètes en herbe d’intégrer de grands groupes du marché ou de lancer leur propre business.

    Ce projet, prévu pour la région du Grand Casablanca et mené en partenariat avec l’association suisse Drosos, comportera près de trois promotions d’une durée d’une année chacune. Au total, près de 180 jeunes âgés de 18 à 25 ans et issus de quartiers défavorisés y prendront part. Objectif: les intégrer avec succès au monde du travail en capitalisant sur leurs compétences physiques et leur intérêt pour les disciplines sportives.

    «La première classe démarre le 7 octobre prochain et sera composée de près de 60 participants. Nous souhaitons intégrer pas moins de 97% d’entre eux», confie avec enthousiasme le président de l’association, Mohamed Amine Zariat.

    Côté programme, Intilaqa comprendra, dans un premier temps, un volet «formation continue» pour permettre aux jeunes d’assimiler les compétences nécessaires à leur réussite professionnelle. Sont ainsi prévus des ateliers théoriques et pratiques pour devenir coachs sportifs certifiés ainsi que des cours de langues pour ne pas se limiter à une carrière locale. Les participants seront aussi formés au développement personnel.

    Des ateliers pour maîtriser les principaux outils de bureautique et apprendre à gérer sa marque sont aussi prévus, avec à la clé une certification Microsoft Officer System (MOS). Les apprenants seront également formés aux réseaux sociaux et familiarisés au personal branding. «Ces jeunes peuvent acquérir par la suite un statut d’auto-entrepreneur qui pourrait les amener à réaliser leur propre promo sur Facebook, Instagram ou encore Youtube», précise le président de l’association.

    Une fois ces compétences acquises, les participants auront l’occasion de se «faire la main» à travers des stages de pratique au sein de structures d’éducation par le sport,  mais également d’entreprises spécialisées dans le domaine telles que Décathlon ou encore City club.

    Au cours des trois derniers mois, les jeunes formés seront étroitement accompagnés pour réussir leur insertion professionnelle. Sont ainsi prévus des ateliers de rédaction de CV et de recherche d’emploi 2.0, ainsi qu’une plateforme nationale de coachs de vie par le sport. Un moyen original pour les employeurs de «s’approvisionner» directement en compétences auprès de Tibu Maroc.

    Les candidats ne seront pas choisis au hasard. Au cours des prochains jours, des bus sillonneront la ville pour orienter et informer les intéressés tandis que des sites spécialisés – des stadiums – orneront les plages pour promouvoir le programme.

    Une alliance en parallèle pour employer les athlètes en herbe

    Parallèlement à «Intilaqa», Tibu Maroc vient de créer l’alliance «Sport for Employment».  Ce programme rassemblera plusieurs entreprises qui s’engageront à offrir des emplois ainsi que des stages au sein de leurs locaux aux bénéficiaires les plus brillants de l’initiative. Plusieurs grands groupes y ont déjà adhéré, parmi lesquels City club, Olympe ou encore Bfit Group.

    Karim AGOUMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc