×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    «Semaine du dialogue» à Marrakech: Un chorégraphe de génie et des grands débats à l’affiche

    Par Joséphine ADAM | Edition N°:5493 Le 11/04/2019 | Partager
    «Penser notre monde en mouvement», le thème central
    50 intervenants pour 10 rencontres avec le public
    L’occasion de voir les «Nouvelles pièces courtes» de Philippe Decouflé
    semaine_du_dialogue_093.jpg

    Temps fort de l’événement: le grand danseur et chorégraphe français, Philippe Decouflé présente son spectacle «Nouvelles pièces courtes», à l’affiche du Palais des Congrès, le vendredi 12 avril prochain, dans le cadre de la saison culturelle de l’Institut français du Maroc (Source: Cie DCA Philippe Decouflé)

    «Aujourd’hui, c’est déjà demain». La devise du GRET, le Groupement de recherche sur espace et territoire, est claire. Pour son prochain colloque, organisé à Marrakech du 10 au 14 avril prochain, il sera donc question de «penser notre monde en mouvement», le thème choisi par les organisateurs partenaires. Car le GRET, rappelons-le, cherche à établir un dialogue scientifique sur l’analyse des problèmes du changement et de la modernisation de la société marocaine.

    Ses objectifs sont aussi d’impulser la réflexion sur les voies possibles d’un développement durable et harmonieux de l’ensemble du territoire national. Cette «Semaine du Dialogue» porte donc bien son nom. En effet, la conférence inaugurale d’ouverture lance les débats autour d’une large question, à savoir «où va le monde?» avec des intervenants comme Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l’Homme au Maroc, ou Ghaleb Bencheikh, qui préside la Fondation de l’Islam de France.

    Elle sera suivie par un colloque, organisé les 12 et 13 avril, qui interroge sur la «Prospective géopolitique et destin des nations. Agir en conscience». Le public est également attendu pour deux tables rondes au sein de la Faculté des sciences de la ville ocre, afin de s’interroger sur les défis scientifiques et numériques, mais aussi sur la situation des jeunes, entre interrogations et ambitions.

    En marge, les 10, 11 et 12 avril au matin, la Maison Denise Masson, célèbre riad culturel à Marrakech, abrite le séminaire «Lire les écritures sacrées». Un débat d’actualité sur les religions face à ce fameux monde en mouvement.

    Temps fort de l’événement: le grand danseur et chorégraphe français, Philippe Decouflé présente son spectacle «Nouvelles pièces courtes», à l’affiche du Palais des Congrès, le vendredi 12 avril prochain, dans le cadre de la saison culturelle de l’Institut français du Maroc. Autre bulle, autre trêve avec une nuit philosophique baptisée «La nuit du rêve…d’un autre monde!», du 13 au 14 avril.

    En résumé, la «Semaine du dialogue», ce sont 50 intervenants pour 10 rencontres dans 5 lieux et sur 5 jours. Une 24e édition internationale qui a pour objectif d’accompagner la réflexion en cours sur un monde considéré comme «déréglé».

    Dérèglements intellectuel, financier, économique, climatique, éthique, géopolitique... la société contemporaine est inquiète. Alors, pour les organisateurs, il y a urgence à reconstruire la pensée humaine et à préparer les conditions favorables pour l’émergence d’une conscience collective qui serait en mesure de faire de la planète un espace de paix, de fraternité, d’altérité, d’entente, d’empathie, de solidarité et du vivre-ensemble.

    J. A.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc