×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Loi de Carlson: Apprenez à apprivoiser le temps

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5466 Le 05/03/2019 | Partager
    gestion-du-temps-066.jpg

     Récente au Maroc, la loi de Carlson permet de réduire les interruptions intempestives des salariés en chassant les voleurs de temps et en regroupant les tâches de même nature. Une philosophie qui permet de réduire les erreurs et d’améliorer considérablement la productivité des troupes (Ph. Pixabay)

    Aujourd’hui, avec la généralisation des open spaces et l’usage permanent d’internet, les salariés sont plus sollicités que jamais. Réduire ces interruptions en partant à la chasse aux voleurs de temps, c’est le concept à la fois original et utile de la loi de Carlson.

    Une démarche récemment introduite sous nos latitudes qui, une fois appliquée en entreprise, permet aux employés de travailler plus efficacement et d’économiser l’énergie dépensée. Partez à la découverte de cet outil de gestion qui permet d’apprivoiser le temps et d’en faire son allié grâce à Mourad Touati, consultant en organisation et gestion d’entreprise.

    ■ Limiter les interruptions en chassant les voleurs de temps
    De nos jours, un cadre est dérangé toutes les 12 minutes au travail. La loi de Carlson est un précepte de gestion du temps créé dans les années 50 par l’économiste suédois Sune Carlson selon lequel un travail réalisé de manière continue prend moins de temps et d’énergie que lorsqu’il est effectué en plusieurs fois. Une philosophie de vie qui, transposée au monde de l’entreprise d’aujourd’hui, revient à recouper les tâches de même nature et à se protéger des distractions qui morcellent le travail, appelées également les «mangeurs de temps».
    L’avis du spécialiste: Selon cette loi, appelée également loi des séquences homogènes, un travail qui subit des interruptions constantes sera plus long à terminer. Lorsque l’employé est distrait, cela prend en moyenne trois minutes pour se remettre à la tâche. Son attention a été détournée et il faut un certain temps pour reprendre le fil de ses pensées.

    ■ Un moyen de gagner en efficacité et en énergie
    Appliquer la loi de Carlson en entreprise permet de réduire  les interruptions intempestives. Les salariés gagnent alors considérablement en efficacité et en énergie dépensée. Il en résulte par la suite une réduction des erreurs liées au manque de concentration et une collaboration autrement plus intelligente.
    L’avis du spécialiste: L’adoption d’une telle loi dans le monde du travail représente un moyen pour les salariés de booster leur énergie physique, mentale et émotionnelle. Ils gagnent ainsi sensiblement en sérénité, en efficacité opérationnelle ainsi qu’en performance. Autres bénéfices des plus intéressants, une réduction du stress et une plus grande lucidité des troupes.

    voleurs_de_temps_066.jpg

    ■ Une application concrète en plusieurs étapes-clés
    Pour appliquer concrètement cette démarche en entreprise, le top management doit recourir aux services d’un expert en organisation qui observe dans un premier temps les conditions de travail des employés. Une fois cette étape validée, le spécialiste réalise une évaluation en dressant un état des lieux détaillé. Il propose alors de mettre en place des axes d’amélioration à travers la tenue d’ateliers, de séminaires ou de séances de coaching individualisées. Objectif: limiter autant que possible le nombre d’interruptions.
     

    mourad_touati_066.jpg

     Mourad Touati est consultant en management et en organisation des entreprises. Coach executive et DG du cabinet de conseil et de recrutement General Consulting & Train’in, il applique régulièrement la loi de Carlson auprès de ses clients pour optimiser leur gestion du temps (Ph. MT)

    L’avis du spécialiste: Parmi les réflexes à adopter par l’employé pour chasser les voleurs de temps, il est tout d’abord d’usage de limiter le nombre de mails envoyés et de couper son téléphone portable tout en ayant pris soin de brancher le répondeur. Le salarié doit aussi s’isoler au maximum en fermant la porte de son bureau ou en utilisant une signalétique indiquant son indisponibilité. Mais pas seulement. L’usage de la messagerie instantanée doit également être sensiblement revu à la baisse. Le travailleur doit par ailleurs éviter le multitasking et lui préférer le «single tasking» en ouvrant un seul onglet dans son navigateur internet. Un moyen de réapprendre à se concentrer sur l’essentiel.
    Enfin, des logiciels, comme Eggtimer, permettent à l’utilisateur de décompter le temps qui lui reste à travailler d’une traite.

    ■ L’apanage des entreprises financières au Maroc
    La loi Carlson existe depuis quelques années au Maroc. Elle est utilisée par des consultants en organisation d’entreprise, dont les services sont particulièrement sollicités par les groupes financiers et industriels. Les multinationales sont également particulièrement sensibles aux problèmes de gestion du temps.
    L’avis du spécialiste: Cette loi a déjà fait ses preuves à l’international. Son application, récente au Maroc, devrait intéresser de plus en plus d’entreprises dans les années à venir. Son enjeu est en effet d’actualité, au vu de la place considérable que prend jour après jour les nouvelles technologies dans nos vies.

    Karim AGOUMI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc