×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    RSE: Comment préserver la performance

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5445 Le 04/02/2019 | Partager
    Des reculs observés sur des concepts clés
    La responsabilité sociale doit se tourner aussi vers les TPME
    label_cgem_045.jpg

    «Très franchement, je suis préoccupé par ce que je vois à la CGEM, sur la question de la RSE. L’organisation patronale était connue internationalement comme la plus avancée sur le sujet dans la région, et nous avons aujourd’hui l’impression que même la transmission de concepts ne se fait pas. Il y a un problème de transmission, de capitalisation et de préservation des acquis», alerte Fouad Benseddik, directeur général Maroc de Vigeo Eiris, agence internationale leader du rating des performances et des risques de responsabilité sociale, lors d’une conférence-débat organisée par la Chambre de commerce britannique.

    En effet, la RSE ne pourrait pas être réduite à des actions philanthropiques, de mécénat, de charité…des concepts qui auraient été stabilisés lors des deux derniers mandats. Les agences de notation de responsabilité sociale ont pour mission de noter le risque de durabilité, notamment la capacité de l’entreprise à créer durablement de la valeur et en appui, leur capacité à maîtriser le risque réputation, celui lié à la cohésion du capital humain et à sa participation, le risque lié à l’efficience de l’organisation et à l’efficacité des opérations ou encore la sécurité juridique.

    La rencontre, à laquelle a participé Malika Youssoufine, vice-présidente de la Commission «Entreprise Responsable&Citoyenne» de la CGEM, a permis de faire un état des lieux du niveau d’engagement des entreprises marocaines sur le sujet. Parmi les outils encourageant les entreprises à franchir le pas figure le label RSE mis en place par la CGEM.

    A ce titre, elle a indiqué que 15 demandes de labellisation ont été adressées à la Commission au titre de l’année 2019. Créé en 2006, le Label dont le renouvellement est effectué au bout de 3 ans, a permis une montée en gamme et une diversification des politiques RSE au fur et à mesure des années.

    A fin 2018, la Commission compte 94 entreprises labellisées, dont 22 cotées à la Bourse de Casablanca. 32% sont des PME (CA ≤ 200 millions de DH), 39% sont dans l’industrie et 61% dans les services. Parmi elles, 30% sont des filiales de multinationales et une grosse partie (70%) de droit marocain.

    La question qui pourrait être posée est celle de savoir s’il faut être labellisé pour être socialement responsable? La réponse est non. Cependant, le Label apporte une structuration dans la société et aide à mettre en place des process qui vont permettre une durabilité.

    En effet, la démarche RSE ne s’improvise pas. Elle doit être formalisée, documentée pour être objective et durable. Le grand problème avec la responsabilité et la performance en général dans l’entreprise est la réversibilité. De bons exemples existent parfois, avec des niveaux très avancés d’engagement et de responsabilité sociale, de climat social... Le problème est que cela ne tient qu’à une ou deux personnes. Le jour où ces dernières partent, tout l’édifice s’écroule, explique Benseddik.

    La question est de savoir ce qui a été fait pour objectiver ces progrès et les rendre irréversibles. Exactement comme un bon système comptable, qui doit être formalisé et indépendant des personnes, les avancées en matière de responsabilité sociale doivent être irréversibles.

    Leader maghrébin et arabe de la RSE, le Maroc doit intensifier son approche. Encore réservée aux grandes entreprises, la responsabilité sociale doit se tourner vers les TPME, afin qu’elles s’engagent davantage dans cette transformation.

    M.Ko.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc