×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Les européens retrouvent le moral

    Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5421 Le 27/12/2018 | Partager
    L'image positive domine à la veille des élections européennes
    Dernière enquête Eurobaromètre

    Une majorité d'européens pensent que leur voix compte dans l'UE. Ils sont nombreux aussi à avoir une image positive. Le soutien à l'Union économique et monétaire reste fort et atteint un niveau historiquement élevé dans la zone euro. Ce sont les principaux résultats de la dernière enquête Eurobaromètre standard de l'automne 2018 publiée par la Commission européenne(1), à la veille des élections (mai 2019).

    ■ Ma voix compte: Pour la première fois, une majorité d'Européens s'accordent à dire que «leur voix compte dans l'UE» (49%, +4 points de pourcentage depuis le printemps 2018), tandis que 47% ne sont pas d'accord avec cette affirmation (-2 depuis le printemps 2018) et 4% (-2) ont répondu «je ne sais pas». Près de 43% des Européens ont une image positive de l'UE (+3 points de pourcentage par rapport au printemps 2018). Ce qui représente le plus haut niveau depuis l'automne 2009. Plus d'un tiers des répondants ont une image neutre de l'UE (36%, -1 par rapport au printemps 2018), tandis qu'un cinquième d'entre eux ont une image négative (20%, -1) et 1% n'ont pas d'avis.

    ■ Ils sont plus confiants: La confiance s'est stabilisée à 42% et reste à son niveau le plus élevé depuis l'automne 2010. Elle règne dans 17 Etats membres de l'UE (15 au printemps 2018). Les pourcentages étant les plus élevés en Lituanie (65%), au Danemark (60%) et en Suède (59%). Il est indiqué que 35% font confiance à leur Parlement et à leurs gouvernements nationaux (+1 point de pourcentage dans les deux cas par rapport au printemps 2018).

    ■ Et se sentent citoyens: Dans l'ensemble des 28 Etats membres, une majorité de répondants se sentent citoyens de l'UE. Près de 71% dans toute l'UE (+1 point de pourcentage depuis le printemps 2018), et au niveau national, ce sentiment va de 89% au Luxembourg à 51% en Bulgarie. Une grande majorité de répondants soutiennent «la libre circulation des citoyens de l'UE» (83%, +1 point de pourcentage depuis le printemps 2018) et dans chaque Etat membre de l'UE, plus de deux tiers des répondants partagent cet avis.

    ■ Ils plébiscitent l’euro: 20 ans après l'introduction de la monnaie unique, le soutien à l'Union économique et monétaire ainsi que le soutien en faveur de l'euro demeurent à un niveau historiquement élevé. Trois quarts des répondants (75%, +1 point de pourcentage) dans la zone euro soutenant la monnaie unique de l'UE. Une majorité de citoyens de l'UE pensent que la situation de l'économie européenne est «bonne» (49%), soit une légère baisse depuis le printemps 2018 (-1 point de pourcentage). Environ 38% des répondants estiment que l'économie européenne est «mauvaise» (+ 1) et 13% n'ont pas d'avis.

    L’économie se porte bien

    Les opinions positives sur la situation de l'économie nationale (49%, pas d'évolution) continuent de l'emporter sur les opinions négatives (48%, +1), mais avec une marge d'un point. La majorité des répondants dans 16 Etats membres de l'UE (14 au printemps 2018) indiquent que la situation économique nationale est bonne. Malte (95%), ainsi que le Luxembourg et les Pays-Bas (tous deux 91%) sont les pays affichant les pourcentages les plus élevés. Au Danemark, en Allemagne, en Suède (chacun 88%), ainsi qu'en Autriche (81%), plus de huit répondants sur dix partagent également ce point de vue. Les pourcentages les plus faibles sont observés en Grèce (6%), en Croatie (16%), ainsi qu'en Espagne et en Bulgarie (toutes deux 18%).

    F. Z. T.

    ------------------------------------------------------------------

    (1)  L'enquête Eurobaromètre standard de l'automne 2018 s'est fondée sur des entretiens individuels menés entre le 8 et le 22 novembre 2018. Ce sont 32.600 personnes qui ont été interrogées dans les Etats membres de l'UE et dans les pays candidats.

                                                                          

    Migration, terrorisme… les préoccupations

    unions-europeene-021.jpg

     

    L'immigration reste la principale préoccupation au niveau de l'UE, avec 40% des mentions (+2 points de pourcentage depuis le printemps 2018). Elle est citée deux fois plus souvent que le terrorisme (20%), qui reste la deuxième inquiétude la plus importante, malgré une forte baisse (-9 depuis le printemps 2018).

    L'état des finances publiques des Etats membres occupe la troisième position (19%, +2). Il dépasse les soucis relatifs à la situation économique, désormais en quatrième position (18%, pas d'évolution) pour la première fois depuis l'automne 2010. Le changement climatique préoccupe 16% des répondants et enregistre la plus forte hausse (+5 points de pourcentage), pour atteindre la cinquième position.

    Même si le chômage se classe sixième au niveau de l'UE (13%, soit le niveau le plus faible pour cet indicateur depuis 2010), il reste la principale préoccupation au niveau national (23%, -2 points de pourcentage). Il s'agit du score le plus faible depuis 2007. La hausse des prix/de l'inflation/du coût de la vie (21%, +4) est deuxième à égalité avec l'immigration (21%, pas d'évolution).

    C'est la première fois depuis l'automne 2008 que les craintes relatives au coût de la vie figurent parmi les deux principales au niveau national. La santé et la sécurité se classent en quatrième position, avec 20% des mentions (-3) et repassent au niveau observé à l'automne 2017.

    La situation économique (15%, pas d'évolution) et les pensions (15%, -2) partagent la cinquième position, juste au-dessus des questions environnementales, climatiques et énergétiques (14%, +4), qui ont atteint un nouveau pic.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc