×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    62 produits agricoles labellisés

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5408 Le 10/12/2018 | Partager
    9 nouvelles introductions
    Feuilles séchées de romarin, miel, dattes, piment, huile d’olive, eau de rose… les nouveaux entrants
    olive_noire_008.jpg

    Le système de la labellisation donne l’opportunité à l’olive noire marocaine ridée de pénétrer de plus en plus des marchés à l’international, en plus de lui assurer une protection contre toute usurpation éventuelle (Ph. JO)

    Les exportations marocaines d’olives noires vers les Etats-Unis ont bondi de 76,3% entre août et septembre 2018. Une performance qui renseigne sur la notoriété de ce produit qui a obtenu en août dernier la reconnaissance du Label Agricole sur arrêté du ministre de l’Agriculture. En moyenne, l’export des olives noires ridées s’élève à 15.000 tonnes/an.

    La consommation des olives noires marocaines ridées est une spécialité très ancrée dans la tradition culinaire. Sa méthode de préparation, transmise depuis des générations, est unique en son genre avec l’appellation «olives noires façon grecque». Les olives noires marocaines ridées sont issues de la variété picholine marocaine et de ses clones Haouzia et Menara.

    C’est ainsi que le département de l’Agriculture déploie depuis le 5 décembre une campagne de communication sur les labels de qualité indications géographiques et mode de production biologique. La campagne révèle une série de nouveaux produits labellisés. Au total, le département de l’Agriculture fait valoir 62 produits labellisés.

    De 2017 à décembre 2018, 9 nouveaux produits sont introduits. Il s’agit des feuilles séchées du romarin de l’Oriental labellisées indication géographique protégée (IGP), le miel de romarin de l’Oriental auquel a été attribué le label indication géographique, au même titre que le miel d’euphorbe de Souss-Massa, les dattes Bousthammi noires de Draa, le piment fort Zenatya, les huiles d’olive d’Amizmiz, Dir Béni Mellal et de Lemta (Fès), auxquels s’ajoutent l’eau de rose de Kelâat M’gouna-Dadès et les olives noires ridées.

    Pour rappel, le principe de la labellisation a été adopté dans le cadre du Plan Maroc Vert. Le développement de ce système de labellisation repose sur deux dispositions normatives: la loi n°25-06 relative aux signes distinctifs d’origine et de qualité des denrées alimentaires, des produits agricoles et halieutiques (SDOQ) et ses textes d’application ainsi que la loi n°39-12 relative à la production biologique des produits agricoles et aquatiques et ses textes d’application.

    Depuis l’entrée en vigueur de ces textes, 50 produits ont été labellisés indications géographiques, 6 appellations d’origine et 6 Labels agricoles. Ces distinctions concernent essentiellement les produits de terroir de l’ensemble des régions du Maroc, notamment les huiles d’olive et d’argan, les fruits frais et secs (clémentine, pomme, grenade, dattes, amandes), les plantes aromatiques et médicinales (PAM) et leurs dérivés (romarin, rose, safran) ainsi que les produits d’origine animale (miel, fromage, viandes rouges et volaille).

    M.Ko.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc