×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les bons comptes de l’AMMC

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5388 Le 08/11/2018 | Partager

    Si son rythme de progression ralentit, la situation financière de l’AMMC reste positive en 2017. Les produits d’exploitation du régulateur constitués des commissions sur actif net d’OPCVM, de celles sur les opérations financières et de la taxe parafiscale sur le volume de transaction en Bourse, n’a progressé que de 3% pour se fixer à 118 millions DH. Cette évolution englobe une hausse de 10% des commissions sur actif net d’OPCVM et de 25% du montant de la taxe parafiscale ainsi qu’une baisse de 56% des commissions sur les opérations financières. Pour ce qui est des produits financiers, ils chutent de 31% pour s’établir à 5,3 millions de DH suite à la baisse des taux de rendements des placements. Le résultat net se replie aussi sur l’exercice à 25,8 millions de DH en raison «des provisions pour risques constituées et de l’augmentation de certains postes de charges».

    M.A.B.  

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc