×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Panafricaines: Deux comités et un Conseil des sages

    Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5382 Le 30/10/2018 | Partager
    Le réseau dispose désormais de solides structures

    Cette deuxième édition des Panafricaines démontre l’esprit de solidarité et de coopération qui caractérise les femmes journalistes d’Afrique. Parmi les dispositifs qui seront lancés suite à cette rencontre, la mise en place d’un comité de suivi, constitué des chefs d’ateliers représentatifs de six régions du continent, en plus du Maroc. Il sera chargé de la mise en place du plan d’action voté lors de cette deuxième édition du Forum.

    Un comité permanent a, également, été créé. Composé des femmes les plus engagées du réseau, et qui représentent des médias de neuf pays du continent, à savoir: le Niger, le Mali, le Sénégal, le Cameroun, l’Egypte, Madagascar, le Tchad, l’Ethiopie et le Maroc. Il sera le socle des Panafricaines pour ces deux prochaines années.

    En troisième lieu, une haute instance de gouvernance du réseau a été mise en place. Il s’agit du Conseil des sages, constitué de dix panafricaines occupant une place centrale au sein du paysage médiatique africain. Ce conseil sera le garant du respect d’un code déontologique et éthique étendu à l’ensemble de l’organisation. Ses membres mettront à contribution leur expertise en épaulant le comité de suivi et le comité permanent.

    «Nous voulons faire des Panafricaines une organisation solide et efficace. C’est pour cela que nous avons créé ces comités et ce conseil. Ces structures donneront forme à  notre ambition qui est d’être une organisation de journalistes qui parlent pour le continent, avec une réalité positive», souligne Houreye Thiam, journaliste à la radiotélévision du Sénégal, membre du comité permanent.

    La structuration de l’organisation contribuera au renforcement des capacités de ses membres. En effet, la nouvelle organisation mise en place lors de cette 2e édition assurera la pérennisation des actions des Panafricaines.

    T.E.G.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc