Régions

Fès-Meknès/CityBus renouvelle sa flotte

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5374 Le 18/10/2018 | Partager
Objectif: offrir un service aux normes européennes
2 milliards de DH pour une couverture de 9 villes
Des ambitions pour l’Afrique, l’Europe et les USA
fes-meknes-citybus-074.jpg

Le groupe «CityBus Transport» s’apprête à lancer un méga chantier de renouvellement de son parc circulant à Fès et Meknès. C’est ce que vient d’annoncer Ali Moutea, patron de la société de transport. Selon lui, «des investissements majeurs seront entrepris pour renouveler le parc des bus dans les deux premières grandes villes du groupe». L’objectif étant d’améliorer la qualité du transport urbain et environnant dans les deux agglomérations.

Pour rappel, CityBus Fès avait lancé, en 2016, une nouvelle feuille de route pour répondre aux attentes de la population. Bâtie sur la confiance entre les deux partenaires, sa démarche vise le renforcement de la flotte ainsi que la baisse des tarifs.

Pour le premier volet, la société CityBus Fès, filiale du groupe CityBus Transport, avait mis en circulation de nouveaux autobus de dernière génération respectant l’environnement. Ces véhicules sont équipés de machines à billettique électronique, caméras de vidéosurveillance et d’accès pour les handicapés. Ils sont également munis de wi-fi gratuit pour offrir aux usagers du service une connexion optimale sur tous les itinéraires.

En plus de l’introduction des nouveaux bus, le délégataire a lancé de nouveaux services au profit de ses usagers. «Nous avons introduit les cartes magnétiques rechargeables et les cartes magnétiques d’abonnement», rappelle le PDG du groupe. Et d’ajouter: «Ces supports offrent aux usagers fassis des tarifs réduits». A travers ces initiatives, CityBus Fès continue d’œuvrer à l’amélioration de la mobilité urbaine dans la ville par le rehaussement de sa qualité de services.

Pour sa part, la population de Meknès a, elle aussi, bénéficié de nouveaux véhicules. Lancée en 2017, l’opération, qui a pris en considération la dimension environnementale, a concerné l’introduction de 30 bus neufs. Notons que plus de 200 millions de DH seront engagés pour le renouvellement de la totalité du parc roulant de la capitale ismaïlienne.

ali_moutea_074.jpg

Ali Moutea a de grandes ambitions pour développer le transport urbain au niveau des villes marocaines et africaines. Le jeune patron du groupe CityBus Transport annonce la construction d’un bus 100% électrique et de fabrication marocaine. Celui-ci sera fin prêt en novembre. Sa certification se fera en Europe (Ph. YSA)

Face à une demande accrue en déplacement et afin de mieux planifier et organiser les flux de mobilité, le délégataire a mis en circulation, progressivement, des autobus neufs équipés de moteurs Euro IV ou Euro V. Et ce, conformément aux normes en vigueur en termes d’émission de particules polluantes.

D’ailleurs, ces motorisations permettent de réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre des autobus, d’améliorer la préservation de l’environnement (bruits, vibrations, pollution, utilisation de matériaux recyclables ou recyclés) et d’offrir une conduite économique et une maintenance à bas coût. Et c’est ce qui fait que le groupe continue son développement au niveau national (9 villes). Rappelons à ce titre que CityBus Transport vient de remporter, avec son partenaire Alsa, le marché de l’agglomération Rabat-Salé-Témara.

«Nous travaillons dur pour pouvoir démarrer le projet dans les temps et apporter le grand changement tant espéré par la population ainsi que les autorités délégantes et locales», confie Moutea. Et de poursuivre: «Nous avons aussi participé conjointement avec notre partenaire Alsa au marché du transport urbain de Casablanca. Nous avons été présélectionnés en premier tour et nous préparons notre offre finale pour la capitale économique».   

En plus de Fès, Meknès et Rabat, CityBus Transport gère le transport urbain dans les villes de Tétouan, Oujda, Al Jadida, Kenitra et Fkih Ben Salah. Le groupe dispose d’un parc de 1.000 bus qui a nécessité plus de 2 milliards de DH d’investissement et assure 4.000 emplois. Suivront d’autres villes du Royaume et africaines comme Conakry, la capitale de la Guinée. «Nous avons signé ce contrat en 2015, et nous menons les derniers réglages pour démarrer notre activité en 2019.

D’autres contrats avec des pays africains frères et amis du Maroc sont en gestation», explique le PDG du groupe. En outre, celui-ci veut diversifier ses activités géographiquement en créant une filiale en Amérique du Nord. Laquelle se penchera, dès 2019, sur le développement des activités de transport aux USA dans un premier temps, avant de toucher d’autres pays du continent.

Notons enfin que pour réussir ces multiples défis, le groupe axe sa stratégie sur l’amélioration du service de transport urbain tout en optant pour une conduite écolo: freinage et démarrage en douceur avec économie en carburant.

Un bus électrique aussi

Le groupe CityBus Transport investit également dans les énergies renouvelables. «Nous avons recruté plus de 20 ingénieurs pour développer des activités dans ce sens et créer une société spécialisée dans l’ingénierie, la recherche et développement», souligne Moutea. Depuis deux ans, sa filiale énergétique mène un projet visant la construction d’un bus marocain 100% électrique. Celui-ci sera fin prêt en novembre. Il répondra à l’équation qualité du transport, coût et environnement. «Nous lancerons un processus d’homologation et certification de ce véhicule novateur en Europe. Ainsi, nous pourrions construire des autobus à l’énergie propre pour le marché local et international», conclut Moutea.

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc