×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Gentlemen Drivers Awards: L’année de la consécration

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5371 Le 15/10/2018 | Partager
    Le concours de beauté et d’élégance accueille Giorgetto Giugiaro, le designer du siècle
    Flavio Manzoni, patron du style de Ferrari, également de la partie
    CAC s’offre trois récompenses
    gentlemen_drivers_awards_071.jpg

    Ahmed Kseibati, directeur de la publication de Gentlemen Drives Magasine (au centre), s’est encore une fois surpassé à l’occasion des Gentlemen Drivers Magazine (GDM) Awards, en réunissant les sommités absolues du design automobile dans le monde, à l’image du jury qui a été présidé par Giorgetto Giugiaro, le designer du siècle (Ph. Mokhtari)

    C’est incontestablement devenu le rendez-vous annuel incontournable des collectionneurs de voitures anciennes. Les Gentlemen Drivers Magasine Awards, qui se sont tenus fin septembre à Marrakech, ont, comme chaque année depuis 6 ans maintenant, permis de rassembler le Graal du monde de l’automobile.

    Ahmed Kseibati, fondateur et directeur de la publication du magasine Gentlemen Drivers a encore une fois fait fort, lors de cette 6e édition, des Gentlemen Driver’s Magazine (GDM) Awards.

    Outre la qualité du jury et du plateau de véhicules exposés, que ce soit au niveau du classique ou du moderne, déjà très relevée au cours des précédentes éditions, l’organisateur s’est encore surpassé en réussissant à convaincre des légendes vivantes du design et du monde de la course automobile notamment à participer à son concours de beauté et d’élégance. GDM Awards devient ainsi l’équivalent marocain des plus importants concours d’élégance dans le monde (Villa d’Esté ou Pebble Beach).

    On retrouve donc pour le concours des plus belles voitures classiques, des sommités mondiales du design, parmi lesquelles, nul autre que le designer du siècle Giorgetto Giugiaro qui a présidé le jury de cette année. Un jury composé de Fabrizio Giugiaro, président de GFG Style, Louis de Fabribeckers, Head of design carrozzeria touring Superleggera et aussi Flavio Manzoni, Head of design de Ferrari qui est le concepteur de La Ferrari et de la Portofino.

    «Ils ont tous pour point commun leurs débuts en tant qu’architectes», se réjouit Kseibati. Pour accompagner ce jury de designers qui d’autre qu’Henri Pescarolo, légende vivante des 24 Heures du Mans qu’il a remporté à 4 reprises. Serge Bellu, journaliste et historien, surnommé l’encyclopédie de l’automobile, a permis de compléter ce jury d’exception.

    gentlemen_drivers_awards_2_071.jpg

    Les deux grandes gagnantes des deux concours. La  Facel Vega de 1962 s’est illustrée dans la catégorie des classiques et la Ferrari 488 GTB dans la catégorie moderne (Ph. Mokhtari) 

    Justement, la journée du jury n’a pas été de tout report, bien au contraire, puisqu’il fallait examiner, évaluer et noter pas moins de 32 véhicules d’exception. Au final, c’est la rarissime Facel Vega de 1962, propriété d’Omar et Salim Bekkari, collectionneurs de la première heure qui l’a emporté. Chez eux, la passion des voitures classiques se transmet de père en fils.

    Si le jury du concours moderne est moins prestigieux, il reste néanmoins composé des principaux journalistes de la presse spécialisée, à savoir Mohamed Akisra, Jalil Bennani, David Jéremie, Frédérique Mességué et Moulay Ahmed Belghiti. Sans oublier Stéphane Roux, le directeur du circuit Moulay El Hassan.

    Après délibération et 2 unanimités, la Ferrari Portofino s’est illustrée dans la catégorie «cabriolet», Bentley Continental GT, dans celle du coupé, Mercedes CLS dans celle des berlines, Volkswagen Touareg dans les 4x4 et Porsche Panamera ST au niveau des limousines. Le choix des internautes s’est, lui, porté sur la Ferrari 488 GTB.

    Le concours s’est ainsi clôturé de la plus belle des manières avec la consécration d’une voiture rare et du travail passionné de propriétaires acharnés. L’événement a aussi permis la consécration de Centrale Automobile Chérifienne, importateur exclusif de Bentley, Porsche, Audi, Volkswagen et Skoda, qui repart avec trois trophées.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc