Dossier Spécial

Paris Motor Show: 120 ans, et toujours à la pointe de la technologie

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5370 Le 12/10/2018 | Partager
Le Mondial suit les évolutions du secteur et des métiers
Un rendez-vous incontournable pour les constructeurs

Premier salon automobile au monde par sa fréquentation (plus d’un million de visiteurs) et son exposition médiatique (10.000 journalistes dont 55 % en provenance de 100 pays), le Mondial de l’Auto qui s’achève ce dimanche est la plus ancienne manifestation consacrée à la voiture, rappelant ainsi au passage que l’automobile est une invention... française!

C’est en 1898 que le Jardin des Tuileries (Paris) accueille la première exposition internationale consacrée aux grandes marques automobiles de l’époque. N’expose pas qui veut : pour y prétendre, les voitures doivent au préalable parcourir un aller-retour Paris-Versailles.

Soit 40 km pour bien montrer qu’il s’agit de véritables automobiles, capables de se déplacer par leurs propres moyens! Trois ans plus tard, le salon prend ses quartiers au Grand Palais. Deux guerres mondiales n’auront pas raison de l’événement qui franchit le cap du million de visiteurs en 1954. Pas question pourtant de quitter la capitale française, étroitement associée à la manifestation.

En 1962, le salon s’installe à la porte de Versailles. Il ne la quittera plus. Le Mondial de l’Auto bénéficie notamment du soutien de la PFA (Plateforme automobile) du CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles), de la FIEV (Fédération des industries des équipements pour véhicules), de la CSIAM (Chambre syndicale internationale de l’automobile et du motocycle), de la FFC (Fédération française de carrosserie industries et services)...

Innovations

Cette année, pour ses 120 ans, le Mondial a organisé, le 30 septembre, une parade historique inédite dans les rues de Paris. Cet événement a rassemblé des véhicules de collections sur la Place de la Concorde. C’est une occasion de montrer que la voiture a toujours su s’adapter à son époque, voire même, qu’elle est un laboratoire des évolutions technologiques et écologiques.

Pour ne pas oublier les ancêtres de l’automobile, le Mondial de l’auto accueille jusqu’au 14 octobre une exposition intitulée les «routes mythiques». Tenue au pavillon 5.1, de la porte de Versailles, celle-ci s’est donnée pour ambition de transmettre intacte l’émotion des départs et des trajets en automobiles ou en motos. Ailleurs, le Mondial a offert à son public une quinzaine bien remplie d’innovations et des moments incontournables pour les professionnels.

«Grâce à notre espace Mondial Tech, réservé au business, le salon a accueilli, du 2 au 6 octobre, les grands constructeurs, les équipementiers, les start-up et les géants de la tech pour se consacrer aux solutions innovantes en matière d’automobile et de mobilité de demain», indique Jean-Claude Girot, commissaire général du Mondial de l’automobile.

Et de poursuivre: «la mission de ce micro salon est de favoriser le rapprochement des acteurs, donc de réunir un écosystème étendu, autour de la mobilité durable, la sécurité et l’autonomisation, l’électrification et l’hybridation, le bien-être à bord…». En tout cas, un grand salon comme le Paris Motor Show se doit de suivre les évolutions du secteur et des métiers. Il réunit les géants parmi les constructeurs et les équipementiers de la filiale.

«C’est pour cela que nous avons apporté cette année beaucoup de changements. Notre objectif étant de moderniser ce rendez-vous incontournable pour le secteur et de rester attractifs au travers de micro-Salons complémentaires», conclut Jean-Claude Girot.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc