×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5357 Le 25/09/2018 | Partager

■ Un chapeau d’Abraham Lincoln exposé dans un musée ne serait pas authentique

lincoln_casquette_057.jpg

 

Le musée du président américain Abraham Lincoln va-t-il manger son chapeau? De récents tests ADN remettent en cause l’authenticité d’un couvre-chef que l’on pensait jusqu’alors avoir coiffé la tête de l’un des plus célèbres présidents américains. Le chapeau en question est un haut-de-forme de couleur brune, en fourrure de castor, détenu par l’Abraham Lincoln Presidential Library and Museum, le musée consacré à l’illustre homme d’Etat, dans la ville de Springfield au sud de Chicago. Le musée assure depuis de longues années qu’il a orné la tête du 16e président des Etats-Unis, connu pour avoir mis fin à l’esclavage et remporté la guerre de Sécession. Abraham Lincoln est aussi réputé pour son sens de l’esthétique. Il s’agit de l’un des trois chapeaux ayant appartenu à Lincoln aujourd’hui visibles dans un musée américain -- une pièce précieuse pour la collection du musée, attirant de nombreux visiteurs, et qui est estimée à 6,5 millions de dollars. Mais il se pourrait finalement qu’il n’ait jamais appartenu à Abraham Lincoln. Des experts du FBI et des conservateurs de l’institution muséographique Smithsonian ont analysé le chapeau à la demande jusqu’ici restée confidentielle de la fondation du musée de l’Illinois, une organisation indépendante responsable de collectes de fonds et d’acquisition d’objets. Des tests ADN ont été réalisés, comparant des échantillons du chapeau à ceux du sang d’Abraham Lincoln collecté la nuit de son assassinat, en 1865. Résultat: non concluant.  

■ La famille d’un candidat au Congrès américain appellent à voter pour son adversaire

Six frères et soeurs d’un élu républicain ultra-conservateur au Congrès, actuellement en campagne pour sa réélection, ont appelé publiquement à voter pour son opposant démocrate, l’intéressé leur donnant rendez-vous lors d’une prochaine réunion de famille, probablement tendue. «Paul Gosar ne travaille pas pour vous» (Paul Gosar Is Not Working For You) dit le titre de la vidéo postée vendredi sur internet et qui met en scène trois frères et trois soeurs du candidat. Le film a été réalisé par l’équipe de campagne du candidat démocrate David Brill, qui ambitionne de reprendre à Paul Gosar ce siège à la Chambre des représentants, dans une circonscription qui couvre le nord-ouest de l’Arizona, plutôt rural, Etat du sud-ouest du pays.
«Paul Gosar l’élu au Congrès ne fait absolument rien pour aider l’Amérique rurale», commence sa soeur Grace, relayée par David, qui estime que «Paul ne fait absolument rien pour sa circonscription». La santé, l’emploi, la protection de l’environnement, ils reprochent tous à leur frère de ne pas s’investir dans les dossiers qui intéressent ses administrés et appellent à voter pour son opposant.
«Il n’a pas à coeur votre intérêt», avance Tim Gosar, «il ne vous écoute pas». Paul Gosar fait partie des figures politiques qui ont émergé du mouvement populiste «Tea Party», né de la contestation de l’appareil du parti républicain.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc