Régions

Région Casa-Settat: Une session sous haute tension

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5318 Le 19/07/2018 | Partager
Dissensions entre majorité et opposition
Création d’une SDR chargée des zones d’activités économiques
Prise de participation dans CFC Authority à hauteur de 100 millions de DH
region_casa_settat.jpg
En vertu d’une convention adoptée par le Conseil régional de Casa-Settat, la région participera à hauteur de 100 millions de DH dans le capital de CFC Authority. Mustapha Bakkoury et Said Ibrahimi, CEO de CFC Authority, devront joindre leurs forces afin de promouvoir la compétitivité de la place financière de Casablanca (Ph. L’Economiste)

«Qu’est-ce qui se passe dans la 1re région du Royaume? On a l’impression qu’elle est paralysée. Rien ne va plus même au sein de la majorité…». Cette phrase du président du groupe PJD reflète l’ambiance tendue lors de la session de la région Casa-Settat, qui s’est tenue mercredi 18 juillet à Casablanca. Après un premier report faute de quorum (cf. édition du 3 juillet 2018), la session a finalement eu lieu en présence de 51 élus (sur 75). Mais les représentants de la majorité et de l’opposition n’ont cessé de se chamailler tout le long de la séance. Ces dissensions ont même éclipsé les 24 points à l’ordre du jour. «Où en est le Plan de développement régional qu’on a adopté à l’unanimité?», s’interroge Abdessamad Haikar, président du groupe PJD, qui déplore l’absence d’informations sur ce sujet. Le PDR est déjà opérationnel et commence à être décliné en projets, riposte Mustapha Bakkoury, président de la région Casa-Settat. «Les projets qui sont prêts démarrent au fur et à mesure», assure-t-il. Un autre élu de l’opposition s’est interrogé, quant à lui, sur les critères de sélection des projets et des zones ciblées. «Comment se fait-il que des villes comme Médiouna, Berrechid ou Benslimane soient pratiquement absentes de la liste des projets à adopter aujourd’hui», déplore-t-il. 
Après des débats houleux, les élus ont fini par voter l’ensemble des conventions à l’ordre du jour. Parmi les plus saillantes figurent la prise de participation dans Casa Finance City Authority et la création d’une société de développement régional (SDR) chargée des zones d’activités économiques. En vertu du partenariat avec CFC, la région prend une participation dans le capital à hauteur de 100 millions de DH sur deux tranches, soit  50 millions de DH cette année et autant en 2019. Pour sa part, CFC Authority s’engage à «entamer une nouvelle phase cruciale dans l’enrichissement de l’écosystème de la place financière de Casablanca et la densification de la zone qui lui est dédiée», selon les termes de la convention. 
La région s’impliquera également dans la mise en œuvre des réformes indispensables pour renforcer la compétitivité de la place financière de Casablanca et l’attractivité de la ville pour les entreprises internationales. Casa-Settat s’engage aussi à entreprendre une «action  soutenue au plan international pour promouvoir  Casablanca en tant que hub de la finance africaine à travers notamment des actions conjointes dans le cadres des accords de coopération avec les places financières internationales». Un comité de pilotage conjoint se réunira tous les trimestres et à chaque fois qu’il est nécessaire afin d’assurer le suivi et l’évaluation de la convention.
«Une société de développement régionale est à même d’entamer l’exécution des projets du PDR, puisque l’Agence régionale d’exécution des projets n’est pas encore opérationnelle», souligne Bakkoury. Toutefois, il n’y aura pas de chevauchement entre les missions des deux entités. L’une des premières missions de la SDR consistera en l’aménagement de la zone industrielle d’Ouled Hadda sur une superficie de 840 hectares (sur le territoire de la province de Médiouna, commune rurale Sidi Hajjaj Oued Hassar).  
Par ailleurs, d’autres conventions sont votées, dont celle portant sur le lancement d’un parc industriel pour les industries du cuir à Ahl Loghlam (Sidi Bernoussi). Autre projet à suivre: celui de la convention avec l’ONCF qui a pour objet d’améliorer les services de transport ferroviaire sur le territoire de la région. 
Les élus régionaux ont également voté une convention relative à la réalisation d'une étude détaillée pour l'identification de l'ensemble des risques naturels au niveau de la région Casa-Settat (inondations, impact des changements climatiques...) afin de proposer des mesures de prévention adaptées et d'atténuation en cas de crise. La région va y contribuer à hauteur de 6 millions de DH. Celle-ci financera également en partie le cluster d’efficacité énergétique et matériaux de construction. La région contribue en effet à hauteur de 300.000 DH à la préparation d’une stratégie régionale pour une construction durable.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc